Négocier les prix? Un jeu d’enfant

M. L.

Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à négocier. En cause : la crise, les grandes surfaces et le net!

BRUXELLES Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à négocier le prix, remarque le Syndicat national des indépendants à l’occasion d’une enquête menée auprès de 605 commerçants affiliés, issus de différents secteurs.

“65 % des commerces remarquent que le nombre de clients qui demandent une réduction de prix a augmenté en moyenne de 13 % durant les deux années précédentes” , détaille d’emblée le SNI.

“Le consommateur hésite de moins en moins à s’exprimer et est mieux informé grâce à internet, la crise économique persiste et les grandes chaînes proposent des promotions quasi permanentes. Voilà les facteurs qui font que le consommateur demande sans gêne si une réduction du prix est envisageable”, explique la présidente du SNO Christine Mattheeuws.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les commerçants n’en tiennent pas rigueur aux consommateurs. Enfin pas tous. “Un tiers des commerçants ont de la compréhension pour ce genre de questions, mais la plupart des commerces (43 %) n’octroient qu’une ristourne aux clients fidèles.” Néanmoins, 6 % des commerçants donnent une ristourne à chaque client qui le demande, tandis que 14 % refusent systématiquement d’octroyer une réduction de prix. “Tandis que pour les commerces de détail, il est impossible d’offrir sans cesse des réductions de prix en raison des marges bénéficiaires très réduites.”

Toujours d’après l’enquête du SNI, la raison principale de cette démarche vient du fait que le prix d’un certain produit est (soi-disant) moins élevé chez la concurrence. Quelques consommateurs vont même jusqu’à falsifier une offre d’un concurrent pour prouver cela, surtout quand il s’agit de produits d’une certaine valeur.

Autre explication : le consommateur hésite de moins en moins à s’exprimer, il veut plus de renseignements et, en passant, il demande aussi une ristourne. “Cela est aussi dû au fait que les grandes chaînes et les grandes surfaces mettent quasi toujours quelque chose en promotion. Le consommateur s’attend à ce que les commerces de détail fassent pareil, mais cela est simplement infaisable car les marges bénéficiaires des petits commerçants sont très réduites.”


© La Dernière Heure 2013

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...