Nos objets ont une histoire : à quoi sert la pochette de costume ?

Tant hygiénique qu'esthétique, elle servait, au Moyen Âge, à se protéger des mauvaises odeurs dans les villes...

Guy Debisshop
Nos objets ont une histoire : à quoi sert la pochette de costume ?
©SHUTTERSTOCK

Après avoir connu un déclin dans les années 80, la pochette de costume chez l’homme est quelque peu revenue à la mode, il y a une dizaine d’années. Elle est principalement utilisée pour donner plus de profondeur à un veston ou un costume. Avec ou sans cravate, la pochette (en lin, soie ou coton) crée une touche particulière au look général en apportant un zeste d’originalité et de distinction. Mais savez-vous que la pochette, qui est aujourd’hui considérée uniquement comme un apport esthétique, a longtemps servi à un usage hygiénique ?

C’était au Moyen Âge. Les villes étaient sales et mal entretenues et il y régnait en permanence une odeur nauséabonde. Pour s’en préserver les nobles et les puissants avaient trouvé la solution : ils portaient sur eux un petit carré de tissus parfumés et le mettaient régulièrement devant leur nez pour chasser les mauvaises odeurs. Dans la Grèce antique déjà, les notables avaient pris l’habitude de posséder des pochettes parfumées. Avant eux, plus de 4 000 ans avant J-C, les Égyptiens utilisaient des mouchoirs en lin à l’occasion des grands événements.

Au XVIIe siècle, la pochette fit un énorme bond en avant un peu partout en Europe et pas seulement dans les classes les plus favorisées. Elle se portait alors bien enfoncée dans la poche du pantalon et était le plus souvent utilisée comme mouchoir.

Deux siècles plus tard, avec l’apparition du costume deux pièces, la pochette quitta lentement la poche du pantalon des hommes pour se glisser dans la poche du veston au niveau de la poitrine. Les tissus précieux firent leur apparition, la pochette déborda de plus en plus de la poche et devint indispensable à de nombreux hommes en apportant une touche esthétique certaine, parfois associée à la cravate ou au nœud papillon.

Les hommes avaient aussi pris l’habitude de sortir leur pochette de la poche de leur pantalon pour la protéger des pièces de monnaie qui s’y trouvaient et risquaient de salir la pochette. Peu après la Première Guerre mondiale, ils se mirent à utiliser deux pochettes : une dans la poche du pantalon utilisée comme mouchoir et une autre pour garnir la poche de la veste. Et la tradition s’est maintenue…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be