Un migrant gagne 250.000 € avec un billet à gratter à 5€

L’homme, en transit par Zeebrugge avant de rejoindre la Grande-Bretagne, a joué au supermarché du coin.

Un migrant gagne 250.000 € avec un billet à gratter à 5€
©Shutterstock

Pour les migrants en transit par notre pays dans l’espoir de rejoindre la Grande-Bretagne, le passage Outre-Manche est souvent une loterie. Ils tentent leur chance, bien souvent en vain. Ils errent alors dans la ville, aspirant à des jours meilleurs en vivant de la maigre assistance qui leur est fournie. Pour sûr, la vie de ce migrant va changer. De passage dans le supermarché Spar du coin, il décide d’acheter un billet à gratter Cash, d’une valeur de 5 €. Si la caissière se montra dubitative, pensant qu’il serait mieux qu’il consacre cette somme à s’acheter de la nourriture. Le jeune homme d’une vingtaine d’années paya, puis se rendit sur un banc à proximité pour gratter son billet. Cinq minutes plus tard, il était de retour à la caisse, tenant précieusement son billet. “Je pense que j’ai gagné 250 000 €”, dit-il devant la caissière stupéfaite.

Devant les clients, la caissière vérifia le billet dans le terminal de la loterie, qui confirma qu’il était l’heureux gagnant du gros lot. Il accompagna la nouvelle d’une danse de la joie avant de quitter le magasin avec son billet et les coordonnées de la Loterie Nationale qu’il doit contacter pour l’encaisser.

Un migrant gagne 250.000 € avec un billet à gratter à 5€
©D.R.

Quelques minutes plus tard, le jeune homme était de retour, accompagné d’un camarade et d’une carte Visa. Il souhaitait que son gain soit versé sur cette carte, ce qui est bien évidemment impossible car les gros gains doivent être encaissés au siège de la Loterie Nationale et sont versés sur un compte. Une semaine plus tard, le gagnant ne s’est toujours pas manifesté auprès de la Loterie, qui confirme qu’un billet gagnant de 250 000 € a bien été vendu dans le magasin Spar. “Mais pour le moment, nous n’avons aucun contact avec lui. Nous ne savons pas qui est le gagnant”, indique la Loterie.

A Zeebrugge, Fernand Maréchal, curé de l’église, connaît le visage du chanceux joueur. Et pour cause, comme les autres migrants qui passent par le port, le jeune joueur se rend régulièrement à l’église pour y chercher de la nourriture, que le curé y distribue depuis des années. Pour sa propre sécurité, il prend toujours en photo les gens qui s’y rendent. Sur une des photos, le gérant du Spar a formellement reconnu le gagnant.

“Il s’agit d’un garçon africain, mais je ne sais pas exactement d’où il vient. Je l’estime entre 25 et 30 ans”, indique Fernand Maréchal. “Il est venu ici presque tous les jours pendant des semaines pour se nourrir. Mais je ne l’ai pas revu depuis qu’il a acheté ce ticket gagnant.”

Est-il en chemin pour Bruxelles ou se balade-t-il ailleurs dans le pays, avec son précieux ticket en poche ? Sera-t-il en mesure de toucher cet important gain alors qu’il ne dispose pas de papiers ni de compte en banque ? La Loterie se montre rassurante. “Ce n’est pas parce qu’il n’a pas de papiers et ne réside pas en Belgique qu’il ne pourra pas toucher son gain. Nous avons déjà versé de l’argent sur un compte argentin à un touriste qui avait gagné chez nous. En revanche, nous ne payons pas en liquide et il ne pourra donc pas repartir avec une mallette remplie de billets. Nous lui donnerons aussi des conseils. Pas d’ordre financier, mais bien pour qu’il évite d’en parler et de susciter des convoitises.” Il ne lui reste donc plus qu’à se rendre à la Loterie pour voir enfin sa vie prendre un nouveau tournant.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be