Les frites belges risquent bientôt d'être pénalisées en Afrique du Sud

Les producteurs belges de frites surgelées ont dû mal à accéder au marché sud africain. En visite dans le pays, le ministre-président flamand Jan Jambon espère pouvoir débloquer la situation.

Belga
Les frites belges risquent bientôt d'être pénalisées en Afrique du Sud
©Shutterstock

Les produits surgelés à base de pommes de terre sont un segment extrêmement important pour l'économie belge. Mais en Afrique du Sud la situation est compliquée, informe Luc Fabry de la Flanders Investment and Trade (FIT), l'agence flamande d'accompagnement et de promotion du commerce international.

Où se situe la pomme de discorde ?

Il y a maintenant cinq ans, les autorités sud-africaines ont imposé une taxe anti-dumping sur les frites surgelées provenant de Belgique et d'autres pays européens. Cette mesure visait vraisemblablement à protéger les cultivateurs et producteurs locaux. L'Union européenne a contesté cette taxe, qui a finalement été levée. Mais entre-temps, une nouvelle procédure a été lancée qui menace à nouveau les produits belges, avec une possible taxe anti-dumping de 11 %.

Une situation compliquée que le ministre-président flamand Jan Jambon a abordé lors d'un entretien avec le ministre sud-africain du Commerce et de l'Industrie Ebrahim Patel.

Bonne nouvelle en revanche sur le front de la viande de porc. A la suite de l'épidémie de peste porcine africaine, l'Afrique du Sud avait imposé une interdiction d'importation sur la viande de porc belge. Après un an, cet embargo vient d'être levé. Les côtes et le gras de porc sont les principaux produits que la Belgique exporte vers l'Afrique du Sud.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be