Nos objets ont une histoire : le fer à repasser, jadis repassoir

Au 16e siècle, on chauffait le fer à repasser en le plongeant directement dans le feu de la cheminée…

Guy Debisschop
Nos objets ont une histoire : le fer à repasser, jadis repassoir
©D.R.

C’est au 2e siècle que les Chinois inventèrent l’ancêtre du fer à repasser qu’ils faisaient fonctionner avec du charbon de bois. L’objet ressemblait à une casserole en laiton, il servait plus à lisser les vêtements qu’à les repasser.

Plus tard, les Égyptiens prirent le relais avec un lissoir encore plus simple qui leur permettait cependant de supprimer les plis qui apparaissaient sur leurs habits.

Chez les Vikings, la technique était différente. Pour les grandes occasions, ils “repassaient” leurs vêtements avec un cylindre en bois autour duquel le tissu était enroulé et qui fonctionnait grâce à un mouvement de va-et-vient sur une planche en bois.

Au 16e siècle, le repassage à chaud voit le jour. Le fer à repasser, qu’on appelait repassoir (la dénomination fer à repasser n’apparaît qu’au 17e siècle), se transforme en un gros sabot en fer équipé d’une poignée en bois qui, pour être chauffé, est directement plongé dans le feu de la cheminée. Mais ce repassoir présente deux gros inconvénients, il salit le linge et son utilisation est dangereuse.

Au 17e siècle, le fer à repasser présente une semelle en fonte qui se manie grâce à une poignée métallique. Le repassage devient plus aisé mais, malgré tout, ce fer doit toujours être chauffé dans la braise. Plus tard (19e siècle), le fer redevient un gros sabot avec un manche en bois mais, cette fois, il est creux et la braise est introduite dans le fer.

La véritable révolution date de 1882 lorsque l’Américain Henry Seely invente le fer à repasser électrique. La chaleur émane de la semelle mais, pour chauffer l’appareil, il fallait le déposer sur une plaque qui était elle-même chauffée électriquement. Quelques années plus tard, en 1902, un pas de plus vers le fer moderne est réalisé avec l’arrivée d’une résistance électrique intégrée au fer.

C’est alors que le fer à repasser prend son véritable envol, grandement aidé par la société française Calor qui, dès 1917, présente une gamme variée avec un fer de voyage, un fer de ménage et un modèle professionnel destiné aux tailleurs.

C’est après la Première Guerre mondiale que le fer à repasser se met littéralement à conquérir le monde, principalement entre 1925 et 1950. Le premier fer à repasser électrique sans fil est ensuite inventé en 1959 par Dominique Berduçone. Il est suivi en 1983 par le fer à repasser à vapeur sans fil, le “Chromex”, mis au point par un retraité français, André Sallé.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be