Sextoys: le marché en pleine forme en Belgique, un Belge sur cinq en achète tous les mois

Les jouets sexuels ont toujours le vent en poupe. Un Belge sur 5 en achète tous les mois.

E.W.
Bruges,,Belgium,-,March,8,,2012:,Window,Display,Of,A
©Shutterstock

S’il y a bien un secteur qui a profité de la pandémie et surtout des confinements qui en ont découlé, c’est celui des sextoys. Ainsi entre mars et mai 2020, les ventes des vibromasseurs clitoridiens de Womanizer avaient augmenté de 202 % ! Même chose au niveau belge et local, puisque chez "Désir et Moi", une love-boutique de Liège, le propriétaire Laurent Schmitz avait vu ses ventes via son eshop multipliées par sept.

Plus de deux ans après, qu'en est-il ? Les sextoys sont-ils rangés dans le placard ? Loin s'en faut ! Klarna, leader des services bancaires de paiement et de shopping en ligne s'est intéressé à la thématique dans 11 pays dont la Belgique, rappelle le magazine Max. Et, en février dernier, il s'avérait que près d'1 Belge sur 5 (17 %) achetait des sextoys tous les mois, tout comme en Allemagne et en Suède, qui se partagent ainsi la sixième place du classement, largement dominé par les États-Unis où 36 % des Américains déclarent en acheter tous les mois. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils servent. Et là, c'est une autre marque, Lovehoney, spécialisée dans les sextoys qui le dit : plus d'un tiers des sondés (31 %) déclarent avoir déjà utilisé un sextoy, et deux tiers d'entre eux (63 % des hommes et 67 % des femmes) disent en utiliser plusieurs fois par mois. 65 % des sondés trouvent d'ailleurs que les sextoys ajoutent du piment à la sexualité et 57 % pensent que c'est un moyen de maintenir l'excitation dans un couple. Côté préférences, pour les femmes (célibataires ou non), il y a match entre les vibromasseurs stimulateurs de point G (51 %) et les stimulateurs clitoridiens (49 %) notamment ceux pourvus de la technologie à air pulsé. Vient enfin pour les connaisseuses, le modèle rabbit qui combine les deux stimulations. Les hommes célibataires s'intéressent à 39 % aux masturbateurs de pénis tandis que ceux en couple lorgnent aussi sur les vibros féminins.

Des enquêtes qui ont l’intérêt de montrer que les femmes s’intéressent de plus en plus à la masturbation, qu’elles pratiquent seules ou en couple.

Il faut dire que cela fait des années que les jouets sexuels ont fait leur entrée dans la culture populaire. Une évocation qui accompagne pas mal d'innovations aussi : "Les jouets sexuels d'aujourd'hui sont modernes, élégants, discrets, fonctionnels, intelligents et stylés", explique d'ailleurs Johanna Rief, responsable Sexual Empowerment chez Wow Tech.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be