Les antimoustiques fonctionnent-ils vraiment? Huit produits analysés jugés inefficaces par Test Achats

Sur 22 produits testés, 8 produits ont été jugés inefficaces.

T.V.H.
Les antimoustiques fonctionnent-ils vraiment? Huit produits analysés jugés inefficaces par Test Achats
©Shutterstock

C'est l'été, il fait plutôt chaud et on aime passer des soirées à l'extérieur. Et s'ils étaient plutôt discrets l'an dernier, les moustiques sont bien de retour cette année. De quoi ressortir toutes les astuces de grand-mère pour les éloignés, ou encore acheter des produits répulsifs à mettre sur la peau. Mais fonctionnent-ils vraiment ? Test Achats a voulu répondre à cette question en testant 22 produits. "Cette année encore, nous devons malheureusement constater qu'il existe de nombreux produits antimoustiques sur le marché qui ne sont pas du tout efficaces, regrette l'association de défense des consommateurs. Sur les 22 produits que nous avons testés, huit peuvent finir directement à la poubelle parce qu'ils n'ont pas d'effet antimoustique. Il s'agit des produits Zen'sect Zero répulsif 8h, Mercurochrome Anti-moustiques 7h, Argital Mosquitos defence water, Para'kito Bracelet Anti-moustique, Mosquitno Insect repellent woven bracelet, Pranarom Aromapic bio 7h anti-moustiques, Mouskito MOUSKITO Repel roller IR3535 20 % et le Byebugz Anti-insect roll-on."

Et Julie Frère de détailler les principaux problèmes rencontrés. "Nous avons constaté que ce sont surtout les produits à faible concentration de principes actifs qui ne fonctionnent pas correctement, explique la porte-parole de Test Achats. Quant aux bracelets antimoustiques, que l'on met souvent aux enfants, ils s'avèrent parfaitement inefficaces. Ne dépensez pas votre argent pour eux ! Nous avons également obtenu qu'un produit – le Mosquitos defense water de la marque Argital – soit retiré du marché par le SPF Santé publique parce qu'il n'était même pas enregistré !"

Test Achats s’est aussi penché sur l’agent actif souvent utilisé dans les produits qui fonctionnent bien, le DEET. Si certains s’inquiétaient des effets néfastes sur la santé, plusieurs études ont rassuré, tant que les doses restent limitées. Par contre, il convient de l’éviter pour les femmes enceintes et les enfants, sauf si la concentration ne dépasse pas les 30 %.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be