Un premier week-end de soldes positif : +12 % par rapport à l'année passée

Les soldes ont bien commencé, avec des chiffres en hausse par rapport à 2021.

Van Hoof Thibaut
Un premier week-end de soldes positif : +12 % par rapport à l'année passée
©Ennio cameriere

Le premier week-end des soldes d'été s'est très bien déroulé pour les clients et les commerçants. Après un sondage auprès de ses membres, le SNI annonce ce dimanche que le chiffre d'affaires a augmenté d'environ 12 % par rapport au premier week-end des soldes d'été 2021. Une bonne nouvelle quand on sait que les commerçants appréhendaient les soldes, comme nous vous en parlions il y a une dizaine de jours. Il faudra désormais confirmer. "La conclusion après le premier week-end ? La chasse aux soldes est une affaire de famille en 2022. Après un mauvais printemps, ce bon départ est certainement aussi un coup de pouce pour les détaillants de mode, qui ont également connu un très bon dimanche", annonce le SNI.

Par ailleurs, vendredi avait déjà été une bonne journée. " Le temps a été un allié pour la chasse aux soldes lors du premier week-end, note le SNI. Les centres commerciaux, les magasins des rues du centre-ville ainsi que les petits détaillants éloignés ont accueilli des files d'attente plutôt longues de clients samedi et dimanche. "

La météo, comme souvent, a donc joué un rôle, mais les stocks importants des commerçants permettent aux clients de profiter de belles réductions dès la première démarque. " Trop de détaillants avaient encore des stocks importants, mais le week-end s'annonçait prometteur pour pouvoir écouler ces stocks. Les consommateurs ont clairement retrouvé le chemin des magasins, ce qui rend les commerçants optimistes quant à la poursuite de la période des soldes d'été. C'est un coup de pouce, en particulier pour le secteur de la vente au détail de la mode. "

Si la tendance devait se confirmer, cela permettrait à beaucoup d'indépendants de se donner de l'air. " C'est une très bonne chose pour les détaillants en cette période économique difficile. Les détaillants ont besoin de liquidités pour reconstituer leur trésorerie après deux années de Covid et les effets de la guerre en Ukraine. Les soldes aideront les consommateurs en période d'inflation et il est clair qu'ils ne reportent pas leurs achats. Espérons que les chiffres continueront à évoluer dans le bon sens jusqu'à la fin de la période des soldes, mais il est déjà clair que les consommateurs reviennent au shopping physique et profitent déjà des fortes réductions allant jusqu'à 40 à 50%", complète le SNI.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be