Fini la pub pour les sucreries, sodas et chocolats à destination des enfants!

Les industriels du secteur s’engagent à lutter contre la promotion des aliments malsains envers les plus jeunes.

 Le ministre estime essentiel de limiter toutes les formes de publicité, y compris en ligne, pour les aliments non-sains.
La FEVIA, Comeos et la grande distribution s'engagent à ne plus adresser de messages publicitaires pour des aliments malsains à destination des enfants. ©Myst - stock.adobe.com
C’est un engagement fort que viennent de signer les fédérations des entreprises alimentaires (Fevia), de la distribution (Comeos) et l’Union des annonceurs belges (UBA), en annonçant qu’il ne sera plus permis de faire de la publicité pour des bonbons, chocolats, chips et autres aliments “malsains” dans les programmes à destination des enfants et adolescents. Une charte destinée à lutter contre l’obésité, dont souffrent pas moins...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité