Consommation Ne pas faire à manger pour ses enfants provoque un sentiment de culpabilité.

Il n’est pas toujours facile de se mettre aux fourneaux lorsque l’on doit concilier vie professionnelle et autres obligations. Pourtant, les jeunes parents trouvent que le repas du soir en famille est un moment agréable et important. Pour eux, ce temps de partage est primordial et devrait de préférence se passer autour d’un repas délicieux, frais et sain.

Selon une enquête d’Uber Eats, les Belges aspirent à manger sainement, et à nourrir sainement leurs enfants. Rien de tel, dès lors, qu’un repas fait maison, pour 81 % des sondés. Et, malgré un emploi du temps fort chargé (vie professionnelle et sociale), 74 % font malgré tout l’effort de cuisiner au moins cinq ou six fois par semaine. Ils ne sont cependant que 37 % à le faire tous les jours.

Lorsqu’ils ne cuisinent pas, ils apprécient également de se faire livrer un repas à domicile. Pour sept Belges sur dix, c’est même associé à un moment "plaisir". Il n’empêche que, lorsqu’ils délaissent les fourneaux pour commander le repas du soir, bon nombre de parents se sentent souvent coupables. Ce sentiment de culpabilité touche un peu plus les femmes (66 %) que les hommes (58 %). Ceci est dû à l’idée que les repas livrés sont moins sains que ce que nous pourrions cuisiner nous-mêmes.

Ainsi, 35 % des femmes ne sont pas convaincues de la valeur nutritive et équilibrée de l’assiette de leurs enfants. Les hommes sont un peu plus confiants (29 %). Au total, 49 % des répondants indiquent qu’ils opteraient plus souvent pour la livraison à domicile si celle-ci proposait de saines alternatives.

"Uber Eats propose pourtant à chacun de commander des plats équilibrés" , explique Kamilla Lambotte, manager d’Uber Eats Belgique. "Parmi les restaurants disponibles, on retrouve de très nombreuses options végétariennes ou véganes, mais aussi plusieurs repas, sains et savoureux, spécialement destinés aux enfants. Le repas livré à domicile n’est pas forcément déséquilibré : il peut constituer une alternative délicieuse pour les parents qui ont eu une journée chargée et souhaitent malgré tout proposer une nourriture équilibrée à leurs enfants."

Les parents belges sont prêts à tout pour faire manger sainement leurs enfants. Parmi les trucs et astuces cités : cacher les légumes ou les proposer en purée, inventer un autre nom ou utiliser des couverts et un service amusants. Sans ces artifices, 54 % des parents pensent que leurs enfants ne mangeraient pas de légumes.