Né en 1623 à Clermont-Ferrand, Blaise Pascal a 19 ans lorsqu’il constate que son père, haut fonctionnaire (intentant) en Haute-Normandie, se tue littéralement au travail en gérant l’ensemble des recettes fiscales de cette province française pour laquelle il a été chargé par le Cardinal de Richelieu de redresser les finances. Surdoué, Blaise se dit qu’une machine à calculer faciliterait la tâche du paternel et, après trois ans de réflexion et une cinquantaine de prototypes, il met au point, en 1645, sa première calculatrice. Elle ressemble à un coffret en laiton d’une taille semblable à un clavier d’ordinateur. Cette calculatrice possède un système d’affichage ainsi qu’un mécanisme permettant de réaliser des additions, des soustractions, des multiplications et des divisions.

Blaise Pascal fabriquera au total une vingtaine de calculatrices chaque fois améliorées. Son invention marque clairement le début du développement du calcul mécanique mais aussi électrique et électronique. C’est tout dire de l’importance de cette calculatrice du 17e siècle. À l’époque, on appelait cette machine la pascaline, du nom de son inventeur bien évidemment.

Mais Blaise Pascal ne se contenta pas de cette invention majeure. Il inventa aussi la seringue et la presse hydraulique. Outre ses qualités d’inventeur, il est connu pour être aussi un physicien, un mathématicien, un moraliste, un philosophe et un théologien.

Il résuma dans une citation (Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point) le caractère irrationnel de la croyance religieuse, l’existence de Dieu ne pouvant être rationnelle. Guidé par un prêtre janséniste, Il décide de consacrer sa vie à Dieu les dernières années de son existence, se retirant dans une abbaye avant de mourir jeune à l’âge de 39 ans.

Pour en revenir à la calculatrice, ce n’est qu’en 1972 que la première machine électronique voit le jour aux États-Unis dans les ateliers de la société Texas Instruments. Suivie quelques années plus tard (1976) par un modèle produit par Hewlett-Packard. Avec Casio, ce sont les marques les plus connues dans le secteur.

Et les calculatrices modernes sont de plus en plus puissantes grâce à des logiciels qui permettent d’effectuer des calculs multiples. De nos jours, les calculatrices sont présentes partout, dans nos smartphones, nos tablettes, nos ordinateurs. Quatre cents ans après la naissance de Blaise Pascal, l’homme n’a pas fini de compter…

Qui pourrait se passer de calculatrice aujourd’hui ?