L’enseigne est la première en Europe à proposer ce service, suivi de près en Belgique.

C’est une grande première européenne : Albert Heijn va ouvrir son premier magasin sans caisse à Amsterdam.

Le retailer y teste la carte Tap To Go, une technique qu’il entend rapidement mettre en service dans ses 80 points de vente AH to go, des magasins de proximité et donc de petite superficie. Les clients des deux AH To Go du centre hospitalier universitaire d’Amsterdam peuvent désormais effectuer des achats en un temps record.

En pratique , les clients doivent télécharger l’application Albert Heijn Tap To Go (actuellement disponible sur Android et prochainement sur iPhone) ou activer leur carte Tap To Go. Pour acheter un produit, il suffit ensuite de passer la carte ou le smartphone devant l’étiquette électronique du produit. Puis, ils peuvent sortir du magasin sans passer par la caisse, les achats étant débités automatiquement, une dizaine de minutes après.

“Avec Tap To Go, les clients peuvent non seulement acheter très rapidement des produits, mais peuvent aussi facilement économiser pour un café, un fruit ou un croissant gratuit grâce à l’app”, précise Albert Heijn.

Cette innovation technologique a été rendue possible grâce à l’expertise de CM.com, une plateforme spécialisée dans les technologies Messaging, Voice, Payments et Authentification (Text, Talk, Pay, Access).

“C’est une étape importante pour nous” déclare Jan-Willem Dockheer, directeur d’AH To Go. “Nous voulons offrir le choix le plus large, la qualité et la commodité partout et tout le temps. Avec Tap To Go, nous portons cette promesse à un niveau supérieur. Qui fait la queue par plaisir ?

En décembre 2017, AH To Go a entamé un test de ce système au siège de Ahold Delhaize, à Zandaam. Mais, pour l’heure, côté belge, cela n’entre pas dans les projets destinés à voir le jour à court terme. “Nous n’avons pas prévu de déployer cette technologie pour le moment”, explique Roel Dekelver, directeur de la communication chez Delhaize. “Bien sûr, nous faisons partie du groupe Ahold Delhaize et nous bénéficions donc d’une place privilégiée pour analyser cette nouveauté aux Pays-Bas. Dans le secteur du retail, tout évolue très vite et cela n’est pas prêt de s’arrêter. Nous comptons donc sur l’analyse d’Albert Heijn pour voir si c’est quelque chose que nous pourrons aussi implanter chez Delhaize dans le futur.”