Consommation

Dans un premier temps réservé au personnel de l'enseigne, il pourrait rapidement être étendu et accessible au grand public. Quelque 500 références y sont disponibles dans seulement 18 mètres carrés, accessibles 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Les clients belges qui ont l’habitude de faire leurs courses de l’autre côté de la frontière, risque bien d’être surpris dès le mois de mars prochain. Le géant français projette en effet d’ouvrir son premier point de vente sans caisse d’ici quelques semaines. Ce modèle de container-supermarché est très courant en Chine, dont il s’inspire, mais risque bien de révolutionner les habitudes des consommateurs européens dans les années à venir.

Dans un premier temps, le magasin ne sera accessible qu’aux seuls membres du personnel de l’enseigne. Une fois la phase test terminée, Auchan assure qu’il sera très facile de le développer rapidement à grande échelle et de le rendre accessible à tous les consommateurs. Gros avantage du concept, qui concentre quelque 500 références sur 18 mètres carrés: permettre aux clients de se fournir en produits de grande consommation, 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Dans une vidéo, Auchan explique que ces petits points de vente ont l’avantage de lui permettre de mieux connaître les habitudes d’achat des consommateurs locaux en vue, par exemple, d’adapter l’assortiment des plus grands magasins environnants. On n’y aperçoit aucun employé, si ce n’est un opérateur qui vient réassortir le magasin depuis un autre point de vente Auchan.

Carrefour aussi...

Dans un autre style, Carrefour ouvrir au même moment son premier point de vente 100% automatisé. Il ne s’agira pas à proprement parler d’un magasin physique, dans lequel les clients déambulent, mais d’une sorte de distributeur géant, accessible 24 heures sur 24. Le client n’aura qu’à passer sa commande via l’application de Carrefour ou composer sa liste de course sur place,via des écrans digitaux. Ces commandes seront alors composée sur place et il ne restera plus qu’à payer avant d’emporter ses achats. Le magasin occupera une surface de 60 m2 et proposera un assortiment d’environ 400 références, comprenant principalement des surgelés, des produits frais et de l’épicerie sèche.

La localisation (Marché aux Herbes, à deux pas de la Grand’Place) n’a pas été choisie au hasard, le distributeur ayant opté pour une zone urbaine, au passage intensif, où l’implantation de formats plus grands n’est pas possible. Le magasin ne se passera cependant pas entièrement de personnel puisque certains employés seront toujours nécessaires pour la cuisson du pain, par exemple, où la réception des marchandises.

V. S.