Les mois de mail et avril sont propices à la plantation des vignes. Voici quelques conseils.

Quand planter la vigne ?

La vigne peut se planter durant tout l’hiver jusqu’au début du printemps. Dans l’hémisphère nord, la période idéale se situe entre le 15 avril et le 15 mai.

Où planter la vigne ?

La vigne a besoin de chaleur et de soleil. Il faut privilégier l’exposition sud ou sud-ouest. Cette vigoureuse liane craint cependant les gelées printanières, il est donc conseillé de la protéger du vent. Elle s’épanouira facilement le long d’un mur, dans une cour intérieure et même en pot sur une terrasse.

Quel sol choisir ?

La vigne n’est pas exigeante. Le sol ne doit pas être trop riche au risque que la vigne développe surtout du bois et peu de fruits. Ne dit-on pas que la vigne doit souffrir pour produire les meilleurs vins.

Le sol le plus adapté à la vigne sera pierreux, sablonneux, si possible argilo-calcaire. L’excès d’humidité est l’ennemi n°1 de la vigne. Il faut s’assurer du bon drainage du sol.

Quelle densité de plantation ?

Il faut imaginer le développement des futurs rameux. Adossé à un mur une distance de 2 à 3 mètres est recommandable. Cependant dans un rang une distance de 1 à 1,5 mètre entre les pieds est suffisante.

Comment préparer le sol ?

Avec une bêche, creuser un trou d’environ 30cm de diamètre et de profondeur. Ameublissez la terre. Arrosez bien le fond et versez-y un peu de compost ou d’engrais que vous recouvrirez d’une poignée de terre pour éviter que les racines soient en contact direct avec le compost.

Comment planter ?

Placer le plant en veillant à ce que le point de greffe se situe entre 2 et 5cm au-dessus du niveau du sol. Afin d’assurer une pénétration verticale dans le sol du système racinaire, assurez-vous que la pointe des racines soient bien dirigées vers le bas. Il faut alors reboucher le trou avec la terre extraite initialement, en tassant bien la terre pour éviter les poches d’air. Un arrosage abondant et immédiat est primordial pour tasser la terre et préserver l’humidité des racines. Pour la plantation en rang, enfoncez un piquet/tuteur d’un mètre de haut auquel il faudra attacher la plante. Pour la vigne palissée placer un treillis ou des files de suspension. Très important : On veillera, jusqu’à la fin du premier été, à arroser régulièrement le pied de vigne.

Comment la protéger ?

Pour protéger votre vignoble des lapins, chevreuils et autres amateurs de feuilles tendres, entourez le pied d’un grillage ou d’une boîte de lait par exemple.

Et sur ma terrasse ?

La vigne peut se planter en pot ! Dans ce cas-là, prévoyez un contenant permettant d’avoir, au moins 20 cm de terre sous les racines, et autant au-dessus. Des apports d’engrais et d’eau réguliers seront indispensables et pensez aussi à renouveler chaque année la moitié de la terre.

Quid des maladies ?

Bien conduite, la vigne craint peu les maladies, seuls le mildiou et l’oïdium peuvent parfois attaquer le feuillage et les jeunes fruits. En principe les variétés résistantes ne nécessiteront pas de traitement, mais en cas de symptômes, effectuez un traitement à la bouillie bordelaise..