Les chiffres sont nombreux et éloquents : plus de 3,5 millions de tonnes de nourriture à la poubelle chaque année. Et 30 % de nos poubelles sont composées des matières organiques que l’on aurait pu en grande partie consommer ou composter. "Jusqu’à 10 % de tout ce gaspillage alimentaire est dû à une mauvaise interprétation des dates de péremption", explique l’appli anti-gaspi Too Good to Go, qui va lancer ce jour une campagne "Utilisez vos sens", en l’honneur de la Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture des Nations Unies.

Le but est d’apporter des précisions sur les dates de péremption. Il est utile de faire la différence entre "à consommer de préférence avant" et "à consommer jusqu’au". La première phrase indique une date de durabilité minimale tandis que la deuxième renseigne la date limite de consommation. Dans le premier cas, le produit peut perdre de ses qualités gustatives mais peut continuer à être consommé sans danger. Tandis que l’autre indication enjoint à ne plus consommer après cette date (il s’agit de denrées alimentaires microbiologiquement très périssables).

Pour éviter ce gaspi, de plus en plus de Belges s’abonnent à des applis anti-gaspi. Il en existe trois sur le marché belge dont la principale est donc Too Good to Go. Depuis 2018 chez nous, elle met en contact 1,5 million d’utilisateurs avec environ 4 500 cafés, restaurants, supermarchés, boulangers, etc.

Plus nouvelle encore, Phenix (qui a débuté en France) permet aussi d’acheter les invendus de quelque 300 commerçants, des magasins (boulangeries, boucheries, traiteurs) et restaurants de quartier. Elle compte en rassembler 1 000 pour 100 000 utilisateurs d’ici la fin de l’année. Depuis aujourd’hui, les détenteurs d’une carte Sodexo peuvent payer leurs achats Phenix avec leur carte.

Enfin, Happy Hours Market (sur Bruxelles et Namur) propose de venir chercher à un point de retrait, entre 20 h et 21 h, "les invendus des magasins de quartier disponibles à moitié prix sur l’App".

Les réductions sont conséquentes, mais il reste que les paniers sont souvent "surprise" et les heures de collecte tardives. Les produits doivent être consommés rapidement.