Se balader dans les bois en automne avec un spécialiste des champignons, ça sent déjà l’omelette aux girolles ! Sauf que… si le spécialiste en question s’avère être une appli de reconnaissance, la méfiance est de mise : elles ne sont pas suffisamment fiables. C’est l’Anses, l’agence sanitaire française, qui met en garde les amateurs de cueillette de champignons, après avoir constaté des cas d’intoxication favorisés par cette façon de procéder à la cueillette.

" La confusion entre espèces était favorisée par l’utilisation d’applications de reconnaissance de champignons sur smartphone, qui avaient donné des identifications erronées sur les champignons cueillis ", s’inquiète l’Anses qui parle d’un risque élevé d’erreurs à hauteur de 50 % ! " Parfois, c’est bénin, mais dans certains cas, elles créent des situations à risque d’intoxication ", insiste le Dr Jérôme Langrand qui a traité une famille l’an passé ayant mangé un plat de champignons cueillis à l’aide d’une application. Résultat : trois hépatites sévères, le placement de l’enfant en réanimation et une greffe de foie pour le père…

Chaque année à la même époque, les avertissements apparaissent : il faut ramasser uniquement les champignons que l’on connaît parfaitement et faire contrôler sa cueillette en cas de doute à la pharmacie ou auprès d’une association de mycologie. D’ailleurs, Marcel Lecomte, de l’Association des mycologues francophones de Belgique (AMFB) est formel, il n’y a rien qui ressemble plus à un champignon comestible qu’un champignon… non comestible ! " Certaines espèces de champignons se présentent de façon aléatoire, ils sont polymorphes." Le spécialiste déconseille la cueillette en solitaire : " Celui qui veut commencer à cueillir des champignons des bois doit rechercher la présence et les conseils d’un groupe de mycologues avertis. Il vaut toujours mieux être guidé par des connaisseurs ", disait-il à SoSoir.

Et si vous vous sentez assez spécialiste pour aller à la cueillette aux champignons, un conseil : photographiez toutes les espèces cueillies, en cas d’intoxication, les médecins pourront plus rapidement identifier le responsable et mettre en route le traitement adéquat.