Certains autres services comme les points poste ou loterie sont supprimés.

La grande distribution a aussi dû faire des choix pour répondre à la très forte demande de la clientèle tout en respectant les mesures d’hygiène. "Au niveau de nos services, Collect&Go poursuit son activité, mais doit faire face à une très forte demande", indique Nathalie Roisin, porte-parole de Colruyt. "Nous avons par contre suspendu les formations distillées par le Colruyt Group Academy. Il a fallu trouver des solutions pour renforcer l’activité opérationnelle. Nous avons pu compter ici sur un millier de collaborateurs issus des différents sièges du groupe pour renforcer les équipes en magasins, en logistique, en production ainsi que dans les services centraux, en fonction de leur expérience. Chaque jour, 600 collaborateurs des services centraux travaillent en magasin, et 300 en logistique. Cela s’est déroulé de façon très organique et très spontanée, et cela confirme la force et la solidarité interne au groupe. C’est quelque chose qui reste typique chez Colruyt Group. Lors des fêtes de fin d’année, de nombreux profils administratifs, marketing, gestionnaires de projets, etc., se portent volontaires pour aider en magasin. Nous demandons à la plupart des collaborateurs qui démarrent chez Colruyt Group d’effectuer un stage d’une semaine en magasin. La plupart ont donc une expérience de travail en magasin."

Colruyt Group est également actif dans le commerce non food. Si les activités d’e-commerce ont pu se poursuivre, les magasins physiques ont fermé leurs portes. Cela a également libéré des forces vives pour soutenir les enseignes d’alimentation que sont Colruyt, OKay et Bio-Planet, ainsi que dans la logistique (centres de distribution, transport).

Chez Carrefour aussi, le personnel se serre les coudes. "Le personnel qui travaille normalement dans le non-food aide aujourd’hui dans le food", indique Aurélie Gerth. "D’autres activités ont été momentanément suspendues. La poste et la loterie ont été fermées." Chez Delhaize aussi, se concentrer sur l’approvisionnement des rayons alimentaires reste la priorité et le service d’enlèvement de colis et la vente de produits de la Loterie nationale ont été suspendus.