Consommation Dans un contexte hyperconcurrentiel, le commerce digital et physique ont tous deux leur place.

Si les Belges ont mis longtemps à s’engouffrer dans la voie de l’e-commerce, accusant un retard par rapport aux autres pays européens, ils semblent aujourd’hui avoir pleinement adopté ce mode d’achat. "Il y a longtemps eu une forme d’hésitation, voire de méfiance vis-à-vis du commerce en ligne. Les banques ont une avance certaine en la matière car le client est toujours en recherche de solutions pour consulter ses comptes, faire ses paiements ou d’autres opérations. De plus, le secteur est très contrôlé et cela a rassuré le consommateur en l’incitant à adopter le m-commerce", indique Denis Bavay, expert en digital e-commerce chez Sqli

(...)