Dès ce mardi, ils seront vendus au prix de 31,49 € la boîte de 50 pièces chez Delhaize.

Parmi les mesures de protection contre le coronavirus, le port du masque n’est pas obligatoire en toutes circonstances. Il n’en est pas moins imposé dans les transports en commun ou dans certaines communes et recommandé à l’extérieur ou dans les commerces qui s’apprêtent à rouvrir le 11 mai prochain.

Afin de permettre à toute la population de s’en procurer, la grande distribution va en commercialiser dès cette semaine. Chez Carrefour, les masques seront disponibles à partir de ce mardi pour les premiers magasins, et les autres seront approvisionnés dans les jours suivants. "Ce sera une opération neutre pour Carrefour, qui a pour but d’aider tous ceux qui sont obligés de porter un masque (dans les transports en commun, par exemple) et ceux qui souhaitent en porter. Ces masques chirurgicaux seront vendus au prix d’achat, auquel seront ajoutés 2 eurocents qui seront reversés à une bonne cause. Dans un premier temps, les masques seront vendus par boîte de cinquante, à la caisse de nos magasins uniquement et avec un maximum d’une boîte par client."

Delhaize commercialisera aussi des boîtes de cinquante masques au prix de 31,49 € dès ce mardi, avec une marge de 2 cents également reversée à Comeos pour une bonne cause. "À partir de la fin de la semaine, nous aurons aussi des conditionnements de cinq masques au prix de 3,85 €. Nous allons d’abord mettre en vente les stocks que nous avions constitués pour nos collaborateurs (en s’assurant qu’ils soient naturellement équipés aussi), mais nous avons passé commande auprès de fournisseurs pour des livraisons quotidiennes." Ces masques, de type chirurgicaux, seront disponibles en magasin et via l’e-shop.


Colruyt débutera la vente de masques chirurgicaux de haute qualité le 11 mai prochain dans ses points de vente Colruyt, OKay, Bio-Planet, Spar Colruyt Group, CRU ainsi qu’en ligne (Collect&Go).

"Nous voulions d’abord nous assurer que les soins de santé ainsi que nos collaborateurs aient suffisamment de masques à leur disposition. À présent que le gouvernement donne le signal autorisant la vente au grand public, nous sommes en train de nous organiser pour pouvoir proposer en continu des masques à nos clients. Nous reconstituerons ce stock en permanence en fonction de la consommation."

© BELGA

Là aussi, tout comme l’enseigne l’avait fait pour certains produits tels que la farine ou le papier toilette, il est envisagé de fixer des quotas pour éviter que certains clients ne pillent les rayons. Quant au prix, il dépendra du format d’emballage et du taux de TVA fixé par le gouvernement. "Ce qui est certain, c’est que nous ne voulons pas faire des masques une histoire commerciale. Nous allons donc les proposer à un seul et même prix dans toutes nos formules de magasins, aligné sur le prix le plus bas du marché pour une qualité comparable."

Enfin, chez Lidl, les masques seront disponibles dès la semaine prochaine, par conditionnement de cinq unites, dans la limite des quantités fixées par les autorités.

© IPM