Depuis l'émergence de la crise du coronavirus, de nombreux consommateurs attendent toujours le remboursement de leur billet d'avion ou la modification de leur réservation. Les bons à valoir reçus comportent souvent des conditions de voyage défavorables, souligne mercredi Test-Achats. Sur 5.000 dossiers enregistrés, l'organisation a déjà finalisé 3.300 dossiers qui ont donc été transmis aux compagnies aériennes. Test-Achats a décidé de regrouper tous les dossiers présentés selon la nature de la plainte et le nom de l'entreprise, via une plate-forme en ligne (www.testachats.be/formulairevoyage).

Ryanair, en particulier, est une compagnie souvent signalée via le formulaire de Test Achats. L'organisation de consommateurs a transmis pas moins de 1.110 dossiers de consommateurs à la compagnie aérienne irlandaise à bas prix. Pour Brussels Airlines, 847 dossiers ont été reçus. "Notre compagnie aérienne nationale a également confirmé qu'elle prenait les mesures nécessaires pour tout traiter et procéder à des remboursements le cas échéant", indique l'organisation.

La collaboration avec TUI semble plus difficile. "Ils s'attendent à ce que les 402 dossiers complets que nous avons constitués à leur encontre soient saisis séparément via le formulaire de plainte en ligne de la société elle-même. Pour nous, il s'agit d'une manœuvre visant à retarder le remboursement pour le voyageur. Notre système est exhaustif et fournit même les pièces justificatives nécessaires. Nous demandons instamment à TUI fly de reconsidérer sa position", déclare Jean-Philippe Ducart, porte-parole et Manager Public Affairs & Media Relations chez Test Achats. Selon l'organisation, TUI fly maintient la pratique du voucher pour des remboursement demandés à juste titre par les voyageurs.

Test-Achats a aussi reçu 19 dossiers pour Air France et 26 pour KLM.