Consommation Jusqu’à 3 fois plus de ventes pour les produits de saison à cause de la canicule.

Les jours de canicule qu’on a connus cette semaine n’ont pas été sans effets sur l’approvisionnement des grands magasins. Par une telle chaleur, il est vrai qu’on ne va pas se ruer sur la choucroute et que les plats légers et frais ont naturellement la cote.

"On a bien entendu anticipé la demande pour répondre aux besoins du consommateur", explique Baptiste van Outryve, porte-parole de Carrefour. "Au rayon des eaux et des sodas, cela s’est aussi traduit par une hausse du personnel en rayons. Alors que, traditionnellement, le rayon est garni le matin, avant l’ouverture du magasin et éventuellement une deuxième fois dans l’après-midi (surtout le samedi), on a dû réagir. Dans notre hypermarché d’Evere, par exemple, ce sont deux employés à temps plein qui ont été affectés au rayon pour que l’assortiment soit disponible tout au long de la journée."

Dans certains magasins de différentes enseignes, on a même enregistré des ruptures de stock sur certaines marques, voire sur l’ensemble du rayon eaux. "Cela ne s’est fort heureusement pas produit chez nous. Nos fournisseurs ont très bien répondu à cette demande très forte des consommateurs. Il faut dire qu’il n’était pas rare de voir des clients ressortir avec des Caddies entièrement remplis de bouteilles d’eau." Résultat : des ventes qui ont augmenté de 50 % sur ce seul département.

Au rayon des fruits et légumes, c’était aussi la grosse affluence. "Les melons, pastèques, ananas, mangues ou encore avocats ont enregistré de très fortes hausses de ventes."

Même son de cloche dans tous les magasins où la demande a doublé, voire triplé sur certains produits.

"On a aussi vu que la classique tomate mozzarella a toujours autant de succès quand le mercure grimpe. Tout comme les olives et la salade prête à l’emploi (nettoyée, coupée et lavée). Sans oublier les viandes pour barbecue, naturellement, avec une préférence pour les brochettes, le poulet et les pièces de bœuf style grosse entrecôtes ou côtes à l’os."

Ce week-end, le temps s’annonce nettement plus doux, mais les classiques resteront au menu, à commencer par les barbecues.