Consommation

Avant d’être président de la Fédération Francophone des Boulangers-Pâtissiers, Albert Denoncin est avant tout un artisan dévoué à son métier, qu’il exerce dans la boulangerie familiale de Tellin. “Mon épouse et moi avons racheté ce magasin il y a une quarantaine d’années. À l’époque, l’ancien exploitant fabriquait ses pains sur un autre site dans le village. Nous avons donc dû construire un tout nouvel atelier à l’arrière du commerce.”

La passion de la profession s’est également transmise à leur fils de 38 ans, qui travaille aux côtés de ses parents. La question de la transmission du commerce n’en reste pas moins un vrai challenge.

Autre sujet de notre dossier, la libéralisation du prix du pain en 2004 qui s’est traduite par une augmentation soudaine des prix. Depuis lors, les tarifs n’ont cessé d’évoluer. Doit-on pour autant s’attendre à de brusques flambées dans les années à venir ?

La suite à découvrir en intégralité dans notre "Edition abonnés" (à partir de 4,83 euros par mois).