Consommation

Il y a presque autant de raisons de ne pas fêter la Saint-Valentin au restaurant que de… restaurants. Parce qu’on n’a pas envie de se retrouver dans une salle ne comptant que des convives enamourés de part et d’autre de tables de deux couverts. Parce que les restos qu’on pensait pouvoir réserver sont déjà pleins. Parce que le menu proposé par le restaurateur est trop copieux ou pas assez bio. Parce qu’on n’a pas trouvé de baby-sitter, celles-ci fêtant… la Saint-Valentin. Parce que, côté budget, on préfère ajouter quelques dentelles à son cadeau-lingerie. Parce qu’on veut pouvoir fêter cela au champagne sans flash. Ou, tout simplement, parce qu’on préfère faire la cuisine à deux à la maison (cela fonctionne aussi dans un AirBnB en ville, un chalet en Ardenne, un appartement à la mer…).

De quoi donner des idées au concepteur de box repas eFarmz qui propose, "pour une Saint-Valentin bio et locale […], une recette spéciale à cuisiner à quatre mains et à déguster en amoureux". Plus exactement, de la volaille en robe de capucine, patate douce et chou-rave, imaginée par Damien Brunet, chef exécutif du restaurant bistronomique la Buvette (chaussée d’Alsemberg à Saint-Gilles - Bruxelles). Une première pour eFarmz qui évoque, côté assiette, "une cuisine instinctive, attentive au local, au végétal, au saisonnier et au produit pur", et côté cuisine, le fait que Damien Brunet "s’inscrit dans la lignée d’une nouvelle génération de chefs intuitifs… sa première vie de musicien de jazz n’étant sans doute pas étrangère à son goût de l’improvisation."

La box repas peut être commandée sur le site d’eFarmz avant le 10 février (il est ultra temps) pour une livraison les 11, 13, 14 et… 15 février. On peut choisir le seul plat Saint-Valentin (17,50 euros pour 2 personnes) ou la box (45 euros pour 3 plats pour 2 personnes, en ce compris ledit plat festif).


https ://www.efarmz.be/fr/les-box-repas-efarmz