Consommation Une étude montre que l’alcool et la cigarette ont une bien pire influence.

L’idée que boire du café ou du thé avant d’aller dormir empêcherait de passer une nuit réparatrice, voire même de trouver le sommeil, est largement répandue. Et sans doute à raison, puisque l’effet de la caféine sur le cerveau est excitant et que, selon certains spécialistes, elle rendrait le sommeil plus léger et plus fractionné.

Pourtant, nous ne sommes pas tous égaux face à l’action de la caféine et si certains d’entre nous peuvent boire cinq cafés et dormir comme des bébés, d’autres ressentiront de l’excitation après seulement deux tasses. Tout est question d’habitudes.

Pourtant, des chercheurs de l’Université Florida Atlantic et de la Harvard Medical School ont partagé des résultats surprenants : boire du café avant d’aller dormir n’aurait aucun effet sur la qualité de notre sommeil, contrairement à la consommation d’alcool ou de nicotine.

En tout, 785 personnes ont fait l’objet d’un suivi. Toutes leurs habitudes ont été passées au crible : les quantités de caféine, d’alcool et de nicotine consommées dans les quatre heures précédant le sommeil, le tout croisé avec la durée de leur sommeil, l’efficacité de celui-ci et la facilité à se lever le matin et en tenant compte de l’âge de l’individu, de son sexe, de son niveau d’éducation, de son indice de masse corporelle, de son niveau d’anxiété, de stress, de dépression ou de l’obligation d’aller au travail ou à l’école au lendemain du test.

Et les résultats sont surprenants. Alors que "la consommation d’alcool en soirée était associée à une moins grande efficacité du sommeil mais pas à une durée plus courte de repos", explique l’étude, l’usage de nicotine en soirée était, elle, "associée à une efficacité moindre du sommeil" ainsi qu’à davantage de perturbation lors de celui-ci, c’est-à-dire des moments de réveil passagers.

La consommation de caféine le soir, par contre, semble n’avoir influé aucun des paramètres étudiés, à la plus grande surprise des chercheurs, qui concèdent que ce n’est pas la première fois qu’une étude met en évidence l’effet relatif de la caféine sur la qualité du sommeil.

Ce serait donc bien la nicotine qui serait la plus grande ennemie de la qualité de nos nuits, selon les scientifiques, dont les résultats préconisent de limiter la consommation d’alcool et de nicotine le soir pour retrouver une meilleure qualité de sommeil.