Christophe Pauly, du restaurant Le Coq aux Champs à Soheit-Tinlot (province de Liège), a été désigné chef de l'année par Gault & Millau Belux, a annoncé lundi son CEO Marc Declerck, lors de la présentation de l'édition 2021 du célèbre guide à Brussels Expo. (Notre interview du grand gagnant ici)

Hof van Cleve (Kruisem) et Bon Bon (Woluwe-Saint-Pierre) sont toujours les deux restaurants les mieux cotés au Gault & Millau Belux, avec une note de 19,5/20. Malgré une année difficile pour le secteur, les inspecteurs du Gault & Millau Belux se félicitent d'avoir visité, de façon anonyme, plus de 1.270 restaurants, dont plus de 100 nouvelles adresses.

La décision, en mars-avril, de publier un guide cette année n'a pas été évidente, a reconnu Marc Declerck. "Mais au fil du temps, la conviction d'avoir fait le bon choix s'est renforcée, entre autres grâce à de nombreuses conversations avec des chefs", a commenté le CEO lors de la cérémonie, retransmise en ligne depuis Brussels Expo.

Parmi les principales progressions mises en exergue figurent De Stadt van Luijck (Saint-Trond) et La Botte (Auderghem) avec 16/20, Castor (Beveren) avec 16,5/20 ou encore La Table de Maxime (Paliseul) et Cuchara (Lommel) avec 17/20. Nuance (Duffel) atteint 18/20, tout comme Bartholomeus (Knokke) qui revient avec un nouveau concept.

Le guide a également salué l'entrée "fracassante" de Pristine (Anvers) de Sergio Herman (The Jane, 18/20), qui signe d'emblée un 16/20 et reçoit le titre de "nouveauté remarquable de l'année".

Peter Goossens (Hof van Cleve), au sommet depuis 18 ans, a lui pu aussi se réjouir du titre de "sommelier de l'année" décroché par son employé Tom Ieven. Derrière le duo de tauliers qu'il forme avec Christophe Hardiquest (Bon Bon) se trouvent L'Air du Temps (Sang-Hoon Degeimbre) avec 19/20 et Comme Chez Soi (Lionel Rigolet) avec 18,5/20.

Voici le palmarès complet, avec les différentes distinctions:

Jeunes chefs de l’année : Stefan Jacobs pour Hors Champs à Gembloux pour la Wallonie, Kevin Lejeune (étoilé depuis l’an dernier) pour La Canne en Ville pour Bruxelles et David Grosdent pour l’Envie à Zwevegem pour la Flandre.

Chef de l’année : Christophe Pauly (Le Coq aux Champs à Soheit-Tinlot)

Hôtesse de l’année : Marieke Moyaert (Schatteman à Hertsberge)

Italien de l’année : Gellius (Knokke-Heist)

Asiatique de l’année : Saito Harumi (Samouraï à Bruxelles)

Terrasse de l’année : Brugmann à Bruxelles

Restaurant le plus design : Cuchara à Lommel

Sommelier de l’année : Tom Ieven (Hof van Cleve à Houtem)

Dessert de l’année : Nuance à Duffel

Gastro-bistro de l’année : Les Potes au Feu à Namur

Brasserie de l’année : Bar Bulot à Bruges

Artisan cuisinier de l’année : Michael Rewers du Bistrot du Nord à Anvers

Plat de légumes de l’année : Bruta by Bruut à Bruges

Nouveauté remarquable de l’année : Le Pristine à Anvers

Nouveau concept de l’année : Bartholomeus à Knokke-Heist

Carte des vins de l’année : Arden (Château de Vignée) à Rochefort

Carte des bières de l’année : La Marelle à Blaregnies

Prix plaisir de l’année : Rizoom à Gand, Ventre Saint Gris à Bruxelles et la Gare d’Hamois à Modave

Les trois découvertes de l’année : Blanc by Aytems à Anvers, La Bonne chère à Bruxelles et Quai n°4 à Ath.