Face au manque d'huile de tournesol notamment, l'industrie agroalimentaire est contrainte aujourd'hui d'utiliser différents ingrédients de substitution.

Or, les étiquettes et emballages des produits alimentaires étant généralement produits des mois à l'avance, ceux-ci ne pourront pas toujours mentionner les nouveaux ingrédients utilisés.

Pour y remédier, les autorités ont approuvé une série de mesures temporaires pour garantir la sécurité alimentaire et assurer malgré tout une bonne information des consommateurs.

Concrètement, tous les opérateurs agroalimentaires devront signaler les changements dans la composition de leurs produits auprès du SPF Economie. Ces informations seront partagées avec le SPF Santé publique ainsi qu'avec l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca).

De plus, afin de tenir les consommateurs bien informés des changements réalisés dans les produits alimentaires, des affiches devront être placées à des endroits bien visibles dans les différents points de vente.

Les consommateurs devront être avertis d'un changement possible dans la composition d'un produit alimentaire et de tout ce que cela engendre.

Aucune souplesse d'étiquetage ne sera toutefois tolérée pour les substances allergènes.

Une page d'information sera prochainement consultable sur le site du SPF Economie. Les consommateurs pourront notamment y trouver un aperçu des marques et des producteurs qui ont dû adapter leurs produits.