Consommation

Les friteries qui ne respectent pas les conditions d'hygiène sont plus nombreuses cette année, selon les derniers chiffres des contrôles effectués par l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) et publiés mardi soir par SudInfo +, la nouvelle version numérique des éditions de SudPresse. Les statistiques de l'Afsca couvrent les dix premiers mois de l'année 2013. Par rapport à la même période en 2012, les friteries prises en défaut sont plus nombreuses. Cette année, 45,3% des 728 établissements contrôlés ne sont pas en règle, soit 302 établissements, alors que 41,1% des friteries contrôlées (878 contrôles) étaient en défaut l'année dernière.

"Ces chiffres ne sont pas représentatifs, il faut attendre les chiffres complets pour pouvoir faire une réelle comparaison", tempère cependant le porte-parole de l'Afsca, Jean-Paul Denuit.

Parmi les friteries en défaut, 302 ont reçu un avertissement, 30 un PV et 2 ont été fermées en raison d'un danger immédiat pour la santé des clients.

"Cette augmentation pour les friteries va à contresens de la tendance générale dans les autres secteurs", s'étonne Jean-Paul Denuit.

La tendance est effectivement à la baisse dans le secteur de la boucherie, selon les statistiques de l'Afsca. Depuis le début de l'année, 37,2% des 1.756 boucheries visitées ont reçu un rapport négatif contre 40,3% des 2.298 boucheries contrôlées en 2012.