Consommation La brasserie Dubuisson a investi plus de 4,5 millions dans un projet de développement.

De nouvelles étiquettes pour des Bush Blonde et Ambrée rebaptisées respectivement Triple et Caractère, mais aussi un investissement de quelque 4,5 millions d’euros - en plus du prix d’achat non dévoilé du domaine - pour transformer le château de Ghyssegnies voisin, laissé à l’abandon, en musée et en espace restauration : la Brasserie Dubuisson fêtera cette année en grande pompe son 250e anniversaire.

"Lorsque l’abbaye de Scourmont a brassé sa première Chimay, notre propre brasserie était déjà centenaire", sourit Hugues Dubuisson, qui représente la 8e génération depuis les débuts de la brasserie en 1759, sous l’Empire autrichien.

(...)