Nouvelle signalétique, suppression des paniers, recommandations aux rayons frais en libre service: le nouveau plan de bataille de Delhaize

Le comportement irresponsable de certains clients a livré des scènes surréalistes en fin de semaine dernière. “Les rumeurs qui ont circulé jeudi soir quant à la prise de mesures très fermes du gouvernement ont amené certains clients à se ruer vers les supermarchés. Vendredi, le phénomène fut plus marqué encore car de nombreux clients pensaient que les magasins seraient fermés le week-end”, indique Roel De Kelver, directeur de la communication de l’enseigne au Lion. Il remarque cependant un comportement plus raisonné ces dernières heures. “Il y a encore eu de longues files, mais la situation a été beaucoup plus gérable. Les gens sont un peu plus disciplinés, rationnels et font moins de réserves que les premiers jours. Le message du secteur, rassurant quant aux stocks disponibles, a porté ses fruits.”

Pour autant, Delhaize entend prendre de nouvelles mesures durant la journée pour garantir au maximum la santé de son personnel et des clients. “Dans les prochaines heures et dans les prochains jours, nous allons déployer une série de nouvelles mesures. Prendre ses distances est primordial pour éviter la propagation du virus. Eviter toute forme de contact aussi. C’est pourquoi nous allons supprimer les paniers pour ne laisser que les caddys. C’est une manière d’imposer déjà une certaine distance entre les clients. On va aussi inciter au maximum les clients à payer par carte car on sait que les billets peuvent aussi être un vecteur de contamination. On encourage aussi les gens à faire leurs courses tout seul et pas à venir en famille comme ils ont l’habitude de le faire. Au rayon boulangerie, il est plus que jamais primordial de se servir des pinces pour choisir son pain ou ses viennoiseries. De même, en ce qui concerne les fruits et légumes en libre-service, nous allons apposer de nouvelles recommandations pour que les clients ne touchent que les produits qu’ils vont réellement acheter.”

À la caisse, il est aussi important de maintenir ses distances et Delhaize envisage des dispositifs tels que ceux appliqués dans les banques et les aéroports. Un marquage clair de la distance de sécurité est donc envisagé. “On verra si de nouvelles dispositions, plus fermes encore, seront nécessaires dans les jours qui viennent.”

Roel De Kelver rappelle aussi que les stocks sont suffisants et qu’il ne sert donc rien de faire des provisions pour des semaines. “Les seuls trous qu’on peut observer parfois dans les rayons sont dus au comportement des consommateurs, pas à un problème d’approvisionnement.” Enfin, les services de préparation de commandes et de livraisons sont eux aussi mis sous pression et accusent un certain retard par rapport à la normale. “En fonction des régions, il est possible qu’il faille attendre deux jours ou plus pour se faire livrer. Nous avons mis des moyens supplémentaires, tant pour les préparations de commandes que pour les livraisons, mais la demande a littéralement explosé. Il est donc important que les gens comprennent la situation et n’encombrent pas inutilement les services de livraisons afin que les personnes les plus fragilisées (malades, incapables de se déplacer,…) puissent elles aussi être livrées.”