666. C’est le nombre de chaussures fabriquées en édition limitée par la firme MSCH basée à Brooklyn. Aujourd'hui, les acheteurs pourraient même ne pas jamais mettre la main sur leurs Satan Shoes. 

Pour rappel, l'apparition de ce modèle avait fait scandale . Avec des symboles considérés comme sataniques, mais surtout, avec de la présence d’une goutte de sang humain dans chacun de ses modèles. Le concepteur des baskets "sataniques" nées d'une collaboration avec le rappeur Lil Nas X a reçu l'ordre de cesser les livraisons après une action en justice intentée par Nike, selon des documents judiciaires consultés par l'AFP.

Le géant des vêtements de sport avait attaqué en justice la société MSCHF, qui s'est spécialisée dans les produits en série limitée, mis en vente en ligne à une date donnée. Nike accuse la société installée à Brooklyn de contrefaçon et de dilution de la marque, et l'équipementier demandait la suspension de la livraison des paires de chaussures, qui ont toutes été vendues lundi.

Le rappeur qui est cofondateur de cette paire de chaussures, Lil Nas X, connu pour son titre Old Town Road , a décidé de réagir à cette suspension, dans un tweet : "Je n'ai pas été contrarié jusqu'à aujourd'hui. J'ai l'impression qu'ils ont tellement de pouvoir qu'ils peuvent faire annuler des chaussures. La liberté d'expression est passée par la fenêtre. Mais cela va bientôt changer."

Nike n'a pas intenté de poursuites pour cette gamme de produits, a relevé MSCHF dans son communiqué