Le Black Friday gagne en importance chaque année en Belgique. Tout à fait inconnue il y a quelques années, cette “fête” importée des États-Unis est devenue un rendez-vous incontournable pour beaucoup de Belge. Et même si une part importante de la population n’adhère pas encore à l’événement qui se tient le dernier vendredi du mois de novembre, la date est très importante pour beaucoup de commerçants. “L’invention vient donc des États-Unis, où on a développé une période d’achats d’un peu moins de deux mois avec Halloween, le Black Friday et Noël, note Bruno Colmant, économiste et professeur à l’ULB. Le but est en fait de tirer le plus possible du pouvoir d’achat des consommateurs.

Contrairement aux soldes, l’idée n’est pourtant pas d’écouler du stock. “Non, c’est une tactique différente, affirme-t-il. Le but est plutôt de créer une frénésie d’achat chez les consommateurs. D’ailleurs le non “Black Friday” vient simplement du fait qu’il fait noir de monde dans les magasins outre-Atlantique ce jour-là. J’ai vécu là-bas et c’est très frappant à voir !

Et en cette année spéciale, on se demande quel sera le succès du Black Friday version 2020. Si les commerces physiques seront toujours fermés, on sait que l’événement est surtout populaire en ligne. “Le phénomène prend de l’ampleur chez nous et sera aussi très important cette année. Selon moi, le Black Friday va profiter du fait que les gens sont sevrés d’achats avec la fermeture des commerces, mais aussi des bars et restaurants. Ils vont certainement reporter leurs dépenses sur ce qu’ils peuvent acheter, et le Black Friday permet de faire de bonnes affaires.

Même si au niveau belge et européen, les chiffres n’auront rien à voir avec ceux observés du côté américain. “Ce n’est pas comparable, mais cela progresse de plus en plus. Les gens ont trouvé une nouvelle date pour consommer et c’est aussi une manière d’acheter ses cadeaux de Noël ou de Saint-Nicolas.

Il y aura donc des affaires à faire un peu partout, que ce soit du côté des grands groupes (le Black Friday est ainsi devenu la date la plus importante de l’année dans pour un groupe comme Mediamarkt, par exemple, NdlR) et e-commerces, mais aussi dans les plus petites structures qui se mettent doucement à la mode américaine.

Rappelons aussi qu'il est extrêmement utile de comparer et certains sites s'en sont fait une spécialité à l'instar de Codepromotion.be, qui se donne pour mission de dénicher les meilleurs bons plans et promos de Belgique. A l’occasion du Black Friday, le site propose une page spécifique rassemblant certains deals incontournables de la journée.

Les bons réflexes à adopter pour des achats en ligne en toute sécurité

1. Vérifiez les avantages liés à votre carte de crédit

Les cartes de crédit premium proposent une protection pour les achats, pendant minimum 90 jours après l’acquisition contre le vol ou les dommages, ainsi qu’une protection spécifique lors de la livraison des achats. Très utile si votre bien est arrivé endommagé ou n’arrive simplement pas”, indique Mastercard Belux.

2. Renseignez-vous sur l’e-commerçant choisi

E-mail, adresse postale du siège social, numéro de téléphone, numéro d’enregistrement dans le pays… Vérifiez si les coordonnées de contact sont fiables. La plupart des e-commerces de confiance disposent également d’un label de qualité comme, par exemple, le label BeCommerce.

3. Lisez les conditions générales de vente… et de retour

Parce qu’on ne le fait jamais assez… Lisez le contenu écrit en petites lettres et vérifiez si les frais d’envoi et de retour sont clairement indiqués, la carte sera débitée avant ou après la livraison ou encore si le ‘tracing’de votre colis est accessible, depuis l’achat jusqu’à la livraison.