Petit siège pratique, facile à ranger, présent de nos jours dans de nombreuses habitations, le tabouret est un siège d’appoint souvent utilisé dans les petits espaces. Le mot tabouret provient du vieux français" tabour" ou tambour. En effet, son assise circulaire ressemble à un tambour. À l’époque, le tabouret avec une assise rectangulaire s’appelait placet. Il était formé de quatre pieds droits reliés par une entretoise en H ou en X. Son assise était généralement rembourrée.

En deux mots, le placet était un tabouret plus confortable. De nos jours, la distinction n’est plus vraiment de mise, le mot tabouret recouvre l’ensemble de ces petits sièges. Les premiers tabourets sont très anciens puisqu’ils remontent à l’Égypte ancienne (plus de 3 000 ans avant JC) et à la Grèce Antique (700 ans avant JC). À l’époque, ils étaient exclusivement en bois. Ce n’est que dans l’Empire romain qu’un tabouret appelé "curule" fut fabriqué en métal noir. Il était pliable et constituait un symbole du pouvoir. Il était essentiellement utilisé par les puissants de l’époque : magistrats, consuls, maîtres de cavalerie…

L’histoire du tabouret est également liée à celle des femmes. En effet, dès le 16e siècle, elles se réunissaient souvent par petits groupes pour se consacrer à des travaux de broderie et de couture. Et pour que le petit groupe soit plus intime, ces femmes prenaient place sur des tabourets qui les rapprochaient inévitablement.

Plus tard, au 17e siècle, sous le règne de Louis XIV, le Roi Soleil, le tabouret devient un véritable siège de privilège. À la Cour de France, au château de Versailles, s’asseoir en présence de la famille royale constituait un privilège réservé à une partie de la noblesse triée sur le volet. Essentiellement des duchesses de haut rang étaient désignées. Elles étaient alors appelées par un valet qui leur présentait un tabouret rembourré (en réalité un placet) et leur permettait de s’asseoir près de la Reine. Par extension, le mot "tabouret" désigna même les personnes choisies par le Roi pour occuper le petit siège.

Le tabouret était également très présent dans certaines activités professionnelles, les cordonniers notamment s’en servaient jadis quasi exclusivement. Aujourd’hui, des professions continuent à utiliser des tabourets, réglables en hauteur, parfois sur roulettes. Les dessinateurs industriels notamment. Dans certains restaurants mais aussi dans des cuisines particulières, des tables hautes réunissent autour d’elles des tabourets. Et puis, il y a les bars…