C’est à cause d’un accident mortel, dont fut victime le 13 mars 1935 à 47 ans, le célèbre Lawrence d’Arabie, colonel dans l’armée anglaise, agent de renseignement et écrivain, que les militaires britanniques imposèrent le port du casque à tous les motards de leur armée. Et très vite, le casque fut adopté par les motards civils.

En Belgique, le port du casque a été rendu obligatoire en 1961 pour les seuls motocyclistes, hors agglomération (en 1973 en agglomération). En 1975, il a été imposé en agglomération pour les vélomoteurs et hors agglomération pour les cyclomoteurs mais ce n'est qu'en 1980 que le port du casque a été rendu obligatoire pour tous les usagers de deux-roues motorisés.

Revenons-en à Lawrence. Grand amateur de moto, il perdit le contrôle de son engin un jour de pluie en voulant éviter deux cyclistes. Grièvement blessé, il fut transporté à l’hôpital où un certain docteur Hugh Cairn, un neurochirurgien, tenta en vain de le sauver. Ce dernier fit rapidement le rapprochement entre le décès de Lawrence et le choc au crâne dont il avait été victime. Son rapport intrigua plusieurs officiers qui décidèrent de lancer des recherches sur la cause des décès constatés dans leurs troupes motorisées. Et 6 ans plus tard, constatant que le casque permettait de sauver de nombreuses vies, l’armée imposa le port du casque à tous ses motards.

Les civils s’en inspirèrent et rapidement partout où le casque moto était utilisé, les décès, suite à des traumatismes crâniens, diminuèrent fortement.

Le casque existait bien avant le décès de Lawrence, chez les pilotes de courses automobiles et les aviateurs, principalement les pilotes de la Première Guerre mondiale. Il était fabriqué en liège, le plus souvent. Les premiers casques moto furent également en liège, recouverts d’une toile imperméable. Peu avant la Seconde Guerre mondiale, le cuir remplaça le liège.

Le casque évolua dans les années 50. Il devint plus résistant avec une coque en acier tandis que l’intérieur de la coque se garnissait dans le but d’absorber les chocs. Il fallut attendre 1964 pour voir apparaître le premier casque intégral produit par la marque « Bell ». C’est aussi à l’époque que les casques en fibre de verre firent leur apparition sur le marché.

La protection des motards est aujourd’hui assurée par des casques sophistiqués dont le port aurait probablement permis à Lawrence d’Arabie de vivre quelques belles années de plus…