"Nous recevons beaucoup d'appels d'indépendants désemparés. Il faut agir d'urgence", résume la directrice de Mode Unie, Isolde Delanghe, tirant la sonnette d'alarme. Selon ce sondage, huit indépendants sur 10 font état pour l'heure de ventes moindres que lors de soldes d'hiver normaux. La baisse moyenne des ventes est de 26% mais elle cache des disparités, les magasins d'habillement souffrant le plus, selon Mode Unie.

Face au désarroi des indépendants, l'organisation flamande demande des mesures de soutien supplémentaires, comme une compensation financière ou une baisse temporaire de la TVA.