Consommation Si depuis le 1er février les prix ont augmenté dans les grandes surfaces françaises, ils font toujours les affaires des Belges.

C’est un petit séisme qui a secoué l’Hexagone avec l’entrée en vigueur, le 1er février dernier, de la loi Alimentation. Pour de nombreux consommateurs français, c’est la douche froide. Certains produits ont vu leur prix grimper de près de 10 %.

En clair, l’État français oblige désormais les distributeurs à appliquer une marge minimale de 10 %. Ce qui signifie qu’un produit acheté 10 €, taxes et autres frais (livraison, etc.) compris, doit être affiché en rayon à minimum 11 €, sous peine de sanctions.

De même, alors que la bagarre fait rage entre les grandes enseignes qui n’hésitent pas à pratiquer les promotions les plus agressives, il est désormais interdit de proposer des rabais de plus de 34 %. On se souvient de l’émeute provoquée dans les Intermarché suite à une promo d’appel affichant le Nutella à - 70 %. Tout ça, c’est du passé et les grands classiques 1 + 1 gratuit ont donc aussi disparu des folders.

(...)