Consommation Carrefour et Partenamut s’associent pour vous aider à manger mieux.

Carrefour a entamé une vaste campagne destinée à accompagner le consommateur dans sa transition alimentaire. Act for food, c’est une série de mesures pour manger mieux, plus local, plus bio, plus varié, mais pas que… Act for food, c’est aussi un vaste plan destiné a proposer des alternatives et mettre en avant les moyens pour consommer mieux.

Un des actes forts de Carrefour est de permettre à tout le monde de manger bio au meilleur prix.

Mais il n’y a pas que le bio pour manger mieux. D’ailleurs, rares sont les consommateurs qui ne se nourrissent que de produits bio. Manger mieux, c’est aussi manger plus équilibré. C’est pourquoi Carrefour a décidé de s’associer à Partenamut pour mettre à disposition de ses clients des séances de coaching diététique.

"C’est une campagne qui se déroulera durant tout le mois de mai, gratuitement, dans les hypermarchés Carrefour", détaille Baptiste van Outryve, porte-parole de Carrefour. "Les clients de Carrefour et les affiliés de la mutuelle Partenamut vont recevoir une newsletter, une invitation à s’inscrire à une séance personnelle de coaching diététique. Concrètement, il suffira de s’inscrire à une session de 20 minutes qui se déroulera, sur rendez-vous dans un hypermarché Carrefour. Les diététiciens feront le tour du pays, mais ne seront présents qu’une seule fois dans chaque hypermarché, toujours un samedi, d’où la nécessité de s’inscrire."

Durant ces 20 minutes , c’est une sorte de carte blanche qui est offerte au client. "Il peut venir, soit avec sa liste de courses et la faire analyser afin de découvrir s’il n’y a pas des alternatives plus saines ou équilibrées à ses habitudes de consommation, mais aussi profiter de la présence du coach pour aller dans les rayons et se faire guider dans les choix les plus judicieux. Le coaching peut aussi aller plus loin car le client peut en profiter pour poser des questions par rapport à ses (mauvaises) habitudes et à la façon de les changer si nécessaire. Ainsi, s’il n’a pas l’habitude ou le temps de prendre un petit déjeuner ou achète systématiquement les mêmes produits, le diététicien pourra lui prodiguer des conseils pour améliorer la situation."

On le sait, manger des fruits et légumes cinq fois par jour fait partie des bonnes habitudes à prendre, mais pas toujours suivies. "Les fruits et légumes font d’ailleurs partie intégrante de cette action. Et il faut les consommer de saison. Ça aussi, c’est quelque chose que tout le monde sait mais ne respecte pas forcément. Le but de l’action sera donc aussi d’aider le consommateur à choisir les fruits et légumes de manière raisonnée et responsable. Et tant qu’à faire, à mettre en avant la production locale. Consommer mieux, c’est donc aussi consommer belge. Quant au bio, il n’est bien évidemment pas oublié mais le but n’est pas de forcer le consommateur à se tourner vers le bio, car tout le monde n’en a pas forcément les moyens."