Consommation

La nature éveille chez le jardinier des envies créatives qui ne se cantonnent pas aux seules plantations. Voici quelques idées pour une décoration de Noël issue du jardin. Récupérer et inventer autre chose avec ce qui est à portée de main est une occupation très tendance en cette ère "zéro déchet". Un petit tour dans la remise est une source d’inspiration inattendue. Là, un vieux panier en paille, percé, à côté de morceaux de grillage à poule abandonnés à eux-mêmes. Quelques pommes de pin, de jolies inflorescences fanées, des glands complètent le tout.

Broyat et bougeoir

Matériel : une bougie pilier bien stable plutôt large et pas trop haute, un morceau de grillage, un fond de pizza, de tarte ou tout autre bout de carton, du broyat du jardin. Collez la bougie au centre du fond de tarte, entourez-la d’un cercle assez large de treillis. Repliez les pointes acérées des mailles vers l’intérieur. Remplissez l’espace entre la bougie et le treillis, de broyat. Dissimulez le fond de tarte avec de la mousse. Surveillez la bougie durant sa combustion. Pour éviter tout souci, sachez qu’il en existe avec ampoule Led. Libre à vous d’ajouter quelques mini boules de Noël ou toute autre décoration pour personnaliser votre création.

© D.R.

Une cloche de Noël

Pour réaliser cette cloche qui pourra, relookée, reprendre du service à Pâques, il vous faut un morceau rectangulaire de treillis à poule de la taille qui vous convient, des brindilles de conifère, une pince coupante ; évitez d’utiliser votre sécateur cela abîme la lame. Un ruban de Noël et quelques baies rouges. Éventuellement de la neige en bombe. Un peu de patience est nécessaire pour découper le grillage à la dimension souhaitée à l’aide de la pince. Ensuite enroulez le grillage sur lui-même, fermez le cylindre en attachant les deux extrémités l’une à l’autre en repliant les mailles. Ensuite, abaissez doucement le haut pour former le dessus de la cloche. Portez des gants car le bord coupé des mailles peut blesser. Tissez délicatement les rameaux d’ifs entre les mailles, décorez le haut à l’aide d’un joli nœud dans le ruban et piquetez quelques baies de-ci de-là. Il est possible de l’éclairer à l’aide d’une petite guirlande sur pile ou plus classiquement avec une bougie. Prenez garde à ce que le conifère ne s’enflamme pas. Vous pouvez aussi l’utiliser en décoration à suspendre. Fixez alors les piles au-dessus et dissimulez-les avec le ruban.

© D.R.

Santons en Afrique

Un panier en paille hors d’usage sert de base à la confection de huttes africaines. Démontez le panier avec un cutter, découpez des bandes rectangulaires de tailles différentes, en harmonie avec celle de vos personnages. Enroulez-les pour former le socle de la hutte. Faites-y une ouverture pour la porte avec des ciseaux bien affûtés. Ensuite, taillez des cercles dans la paille restante pour former les toits pentus à la mesure des huttes réalisées. Ils doivent être d’un diamètre supérieur à celui de la hutte. Coupez le cercle sur la longueur du rayon pour former un cône et collez à la dimension voulue. Maintenez le temps de la prise avec une pince à linge si nécessaire. Décorez les alentours selon votre imagination.

© D.R.

Les lutins

Le sommet de la pomme de pin a été sectionné au sécateur pour pouvoir y coller une bille de bois. Les glands les plus gros peuvent aussi être utilisés pour réaliser la tête comme pour le berger ci-dessus. Le chapeau pointu est taillé et cousu à partir de restes de feutre. Un fil pour suspendre le lutin à l’arbre peut éventuellement être ajouté. Les pieds sont également faits avec des petits bouts de feutre mais des morceaux d’écorce découpés pourraient tout à fait convenir.

© D.R.

Drôle de bête

Les tournesols sont fanés, les oiseaux ont récupéré leurs graines. Reste le capitule vide. Enlevez les pétales secs, subsiste alors une forme arrondie ou ovale selon la forme prise durant le séchage, avec un look assez vague de hérisson. Il est alors facile d’y coller, à l’aide du pistolet, deux noisettes avec leur involucre en guise d’oreille. Les yeux sont des cupules de gland et le groin, un tronçon de tige de pétasite sec. Le pétiole d’une feuille d’érable forme la queue.