Le géant batave souhaite se concentrer, plus que jamais, sur le secteur de la santé

Le géant néerlandais de l'électronique Philips, qui a publié mardi un bénéfice net en hausse de près de 7% pour l'année 2019, a annoncé se séparer de son activité Appareils électroménagers afin de se concentrer sur le secteur de la santé.

Cette activité, qui comprend notamment les robots de cuisine, les machines à café et les outils de jardinage, a comptabilisé un chiffre d'affaires de 2,3 milliards d'euros en 2019.

L'entreprise néerlandaise va entamer le processus de création d'une structure juridique distincte au sein de Philips, ce qui devrait prendre 12 à 18 mois, avant de procéder à la vente de l'activité Appareils électroménagers, a indiqué le groupe dans un communiqué.

"Nous avons considérablement amélioré la performance de l'activité Appareils électroménagers au fil des ans, ce qui a apporté une contribution très importante à Philips, mais cette activité n'est pas un choix stratégique pour notre avenir en tant que leader des technologies de la santé", a déclaré le directeur général Frans van Houten, cité dans le communiqué.

"Nous nous engageons à trouver une bonne maison pour que cette entreprise continue de prospérer et de croître au fil du temps", a-t-il assuré.

Coté à la Bourse d'Amsterdam, Philips perdait 1,41% à 43,66 euros dans un indice AEX en hausse de 0,05% vers 10H15 (09H15 GMT).

"Beaucoup d'intérêt"

"Nous chercherons des moyens de vendre (l'activité) ou de la rendre indépendante. L'idée est que Philips n'en sera plus le propriétaire et que nous utiliserons ensuite les recettes pour réinvestir dans l'entreprise", a affirmé Frans van Houten auprès de l'AFP.

"Nous pensons que cette activité a de la valeur et qu'elle suscitera beaucoup d'intérêt", a-t-il expliqué, précisant qu'il est trop tôt pour estimer le prix de la vente.

Philips, qui avait vendu sa première ampoule quelques années après sa fondation en 1891, s'est désormais recentré sur les équipements médicaux et la santé après s'être retiré de ses activités d'éclairage (Signify, ex-Philips Lighting) face à la concurrence féroce en provenance d'Asie.

La division Santé personnelle, qui a engrangé un chiffre d'affaires de 5,85 milliards d'euros en 2019, jouera un "rôle important" après le désengagement de l'activité Appareils électroménagers, a noté Philips.

Philips a publié mardi un bénéfice net à 1,17 milliard d'euros ainsi qu'un chiffre d'affaires à 19,48 milliards d'euros pour l'année 2019, en hausse de 7,5% par rapport à 2018.

Des résultats que Frans van Houten qualifie de "satisfaisants" bien que "la rentabilité du groupe a(it) été partiellement affectée" par la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis.

"Nous continuons d'observer des risques géopolitiques et économiques pour 2020", a analysé M. Van Houten, qui table sur une croissance du chiffre d'affaires de 4 à 6% à périmètre comparable, avec une amélioration d'environ 100 points de base de la marge opérationnelle ajustée pour l'ensemble de l'année.

Impacté par des impôts sur le revenu plus importants, le bénéfice net du quatrième trimestre de 2019 s'est établi à 556 millions d'euros, soit une baisse de près de 18% en glissement annuel.