Dans la grande distribution, les initiatives se multiplient pour lutter contre le gaspillage et les déchets. Aujourd’hui, afin de réduire davantage la production de déchets et encourager le recyclage, l’enseigne Carrefour fait appel à ses clients, partie intégrante d’une consultation publique permettant les échanges mais aussi les propositions d’autres solutions que les systèmes d’emballage actuels.

Dans le cadre de ce projet Mission Zéro Déchet, Carrefour collabore avec Denuo, la fédération belge du secteur du recyclage et de la gestion des déchets. "Carrefour est depuis de nombreuses années conscient de son rôle essentiel et agit dans cette direction. Pour preuve, le bilan des actions menées en 2020 a permis de réduire ses emballages de près de 2 000 tonnes."

La plateforme Mission Zéro Déchet a pour objectif de permettre aux consommateurs de proposer des idées et de voter pour les prochaines initiatives de l’enseigne concernant les solutions de remplacement des emballages.

Ces solutions peuvent être multiples : la suppression des emballages lorsque c’est possible, la production de moins d’emballages mais également les emballages recyclés et recyclables, qui constituent une solution durable.

Ainsi, le citoyen est invité à donner son avis et à proposer des solutions autour de différentes thématiques propres à l’usage des emballages dans la grande distribution sur les fruits et légumes bio et conventionnels, les produits frais tels que les viennoiseries, les tartes et gâteaux, les produits d’épicerie, les produits liquides, les produits "prêts à consommer" tels que les fruits à la découpe, le snacking, etc.

Concrètement, la consultation, qui se déroule en trois étapes (jusqu’au 22 mars), permet aux clients de poser des questions et de proposer leurs idées. Ensuite, du 12 avril au 10 mai, ce sera la phase des votes pour retenir 10 solutions. Enfin, dès le 10 mai, les trois meilleures seront développées en magasin durant une phase test. En cas d’évaluation positive et selon la faisabilité, les initiatives citoyennes pourraient être développées à l’ensemble des magasins du groupe.