Les amateurs qui ont participé au test ne sont pas parvenus à distinguer une bière qui sort du lot.

Les 19 bières testées ont été proposées à deux panels distincts : 60 amateurs de bière et dix connaisseurs professionnels. "Les bières ont été testées à l’aveugle, sachant qu’il s’agissait de produits sans alcool. Les amateurs devaient se contenter d’apprécier le goût, tandis que les experts se montraient plus attentifs aux éventuels défauts techniques. Chez les consommateurs ordinaires, aucune bière ne s’est véritablement dégagée du lot. Leur avis était systématiquement moyen, à la seule exception de la Nanny Tate Brewdog, qui a été moins bien appréciée que les autres."

Du côté des experts en revanche, les avis étaient nettement plus tranchés. Et certaines bières ont obtenu des notes plutôt surprenantes. "Quatre bières ont obtenu un très bon score, six autres un mauvais." Même constante avec le panel des amateurs : le ventre mou concentre la majorité des échantillons testés. Ce que l’on regrette avant tout, c’est l’absence de col, bien stable, que l’on ne retrouve pas dans la majorité des bières sans alcool. "Le col s’évanouit quasi immédiatement. Cela n’a pourtant rien d’étonnant : il est bien connu que la bière sans alcool mousse difficilement, et que son col blanc n’est donc pas stable." Si les amateurs ne voyaient aucune bière se démarquer, ce sont les professionnels qui ont fait la différence. "Les deux meilleures, la Mikkeler Energibajer et la Brouwers d’Albert Heijn, remportent le titre de Maître-Achat. Maes et Heineken complètent le top 4." Les différences de prix sont importantes aussi : "Notre Maître-Achat est plus de cinq fois moins cher que la meilleure, alors qu’elle n’a pas grand-chose à lui envier."