Alors qu'un Comité de concertation est en cours en ce moment même au Palais d'Egmont, les Belges s'attendent à être reconfinés. Par peur de manquer de produits de première nécessité en cas de reconfinement, certaines personnes se rendent actuellement dans les grandes surfaces pour faire des réserves. Une situation pareille à celle déjà observée au moment du premier confinement, à la mi-mars. Des rayons entiers de supermarchés s'étaient alors retrouvés complètement dévalisés par les clients, qui se ruaient notamment sur le papier toilette, les pâtes et la farine.

En serait-on revenu là ? Comeos note une augmentation des achats dans les grandes surfaces de +/- 20%, mais rappelle que "c'était 100% de plus, un véritable doublement des ventes" avant le confinement de mars. Les magasins Delhaize font tout de même face à un pic de fréquentation ce vendredi, à quelques heures des annonces du Comité de concertation. Selon la marque au lion, les ventes de papier WC, conserves, produits surgelés, pâtes, riz, notamment, sont en hausse de 30 à 40% depuis une quinzaine de jours. Une augmentation qui s'explique entre autres par les mesures de quarantaine, la fermeture de l'horeca et le recours accru au télétravail.

Dans et devant les magasins Colruyt, les files s'allongent également, pour les mêmes raisons, comme le montrent la photo en tête d'article et celle prise à Alost, ci-dessous. 



Mais pour les différents supermarchés, les conseils restent néanmoins les mêmes: ne vous précipitez pas, il y aura assez pour tout le monde. "Donnez aussi à d'autres l'opportunité de faire leurs achats", martèle le porte-parole de Delhaize.