La rentabilité à tout prix, c'est le leitmotiv d'Amazon! Et si pour y parvenir cela passe par un énorme gaspillage, tant pis! C'est ce que révèle une enquête de la chaîne ITV, qui s'est infiltrée dans l'entrepôt de Dunfermline, au Royaume-Uni. Sous couvert de l'anonymat, on y voit un employé dénoncer l'obligation de détruire, chaque semaine, pas moins de 130 000 produits neufs, invendus ou retournés par les clients. Du téléviseur dernier cri au smartphone en passant par des livres ou quantité d'autres produits, ce sont ainsi pas moins de 6 760 000 articles détruits chaque année sur ce seul site. Rapportés aux 24 entrepôts disséminés au Royaume-Uni, Amazon détruirait jusqu'à 162 millions de produits neufs par an.

Ce n'est pas la première fois que le géant de Seattle est épinglé pour de telles pratiques. Il y a un peu plus de deux ans, Capital et les Amis de la Terre dénonçaient des faits similaires en France.

Amazon se retrouve une fois de plus dans le collimateur des organismes de défense de l'environnement, qui la pointe parmi les plus grands pollueurs de la terre. Les quelque 15 milliards de produits vendus par an génèrent une importante pollution de la fabrication majoritairement située en Inde, en Chine ou au Bangladesh pour les produits textiles et électroniques à leur transport à travers le monde. La destruction de quantités phénoménales d'invendus n'est assurément pas de nature à redorer le blason du géant américain.