Consommation

Le groupe brassicole AB InBev essuie un nouveau revers dans une affaire de publicité trompeuse autour de la bière Bud Light qui, selon le brasseur, ne contient pas de sirop de maïs, contrairement aux bières light de son concurrent MillerCoors. 

En mai, un juge du Wisconsin avait ordonné à AB InBev de ne plus suggérer, dans une campagne publicitaire, que son concurrent MillerCoors utilise du sirop de maïs pour le brassage de ses bières Miller Lite et Coors Light. Le sirop de maïs est riche en fructose et les spécialistes de la santé estiment qu'il peut contribuer à l'obésité.

Ce mercredi, le juge a également décidé que l'emballage de la Bud Light était lui aussi trompeur car il affirme "ne pas contenir de sirop de maïs". Selon le juge, ce message revient implicitement à dire que les autres bières, elles, en contiennent.