Ces règles, qui découlent d'une directive modificative de 2019, imposent au commerçant d'afficher le prix antérieur en parallèle de la réduction, étant entendu que ce "prix de référence" est le prix le plus bas qu'il ait pratiqué pour ce produit durant une période d'au moins 30 jours avant la réduction. L'Union oblige d'ailleurs ses États membres à prévoir des sanctions pour ceux qui violent les règles sur l'indication des prix, dans le but de protéger les consommateurs des réductions mensongères.

En 2021, il y a eu une hausse des contrôles de l'Inspection économique sur l'affiche de prix (6.776 contrôles), affirme le cabinet de la secrétaire d'État, ce qui a mené dans 1.967 cas au constat que la loi n'était pas intégralement respectée. L'Inspection économique réalisera encore cette année des "contrôles proactifs approfondis", mais elle suggère aussi aux consommateurs de renseigner au Point de contact (pointdecontact.belgique.be) les cas problématiques dont ils ont connaissance.