Consommation Vendre du jus de fruits pressés en magasin est soumis à une loi kafkaïenne.

Dans de nombreux supermarchés (y compris de proximité) et dans les hypermarchés, il est possible d’acheter du jus d’oranges pressées sur place. Anodin ? Pas tant que cela tant la loi pour installer un tel distributeur recèle des exigences tout simplement surréalistes.

En effet, les détaillants qui souhaitent vendre ces jus de fruits pressés sur place doivent notamment présenter un extrait de casier judiciaire et s’acquitter d’une caution d’au moins 500 €. Si la loi, totalement absurde, est en passe d’être abolie, cela n’empêche pas les inspecteurs de multiplier les contrôles afin de savoir si les commerçants sont… en ordre.

(...)