L'enseigne Domino's Pizza, qui compte une centaine de points de vente dans le pays, veut répondre à la demande croissante de repas livrés. Le nombre de livraisons a en effet fortement augmenté à la suite de la crise sanitaire. 

"Actuellement, 80 % des commandes en ligne sont des commandes à livrer", témoigne le CEO de Domino's Belgique, Ringo Joannes. Avant le coronavirus, la moitié du chiffre d'affaires belge provenait de repas à emporter.

La chaîne espère ainsi réduire ses délais de livraison, actuellement de "neuf minutes à partir du moment où la pizza sort du four", affirme le CEO.

+13,8 % sur le dernier semestre

Au cours du dernier semestre en Europe, l'organisation mère de Domino's Pizza The Netherlands, dont dépend Domino's Belgique, a enregistré une hausse de 13,8 % de son chiffre d'affaires, qui s'établit à 435,7 millions d'euros. Son ebitda, à savoir son bénéfice avant impôt, provisions et amortissements, s'élève à 27,2 millions d'euros (+18,2%).

La chaîne compte également investir dans une plus grande variété de son menu et une plus grande durabilité de l'entreprise.

Le groupe, qui fonctionne avec des franchisés, s'est établi en Belgique en 1994. Il avait déjà annoncé en 2018 vouloir faire passer le nombre de ses points de vente à 200 dans le pays en huit ans.