Pendant la pandémie, plusieurs pays ont connu une pénurie de papiers toilette. Surtout lors du premier lockdown lorsque la panique s'était emparée de la population face à une situation inédite. À cette époque, cette pénurie était totalement injustifiée car elle s'appuyait sur la peur et non sur des éléments objectifs. Cette nouvelle crise n'est plus due à la population mais à un problème dans le secteur des conteneurs.

Explications: il existe un manque de conteneurs afin d'expédier la pâte de bois, la matière première qui rentre dans la fabrication du papier hygiénique. C'est ce qu'annonce le PDG de Suzano, le plus grand producteur mondial de pâte de bois. La crainte pour Walter Schalka serait que ses problèmes d'expéditions ne fassent un effet boule de neige et empirent la situation. Ce problème de transport de la matière première pourrait avoir un impact significatif sur l'approvisionnement en papier toilette si les producteurs ne parviennent pas à stocker leur produit.

"Tous les acteurs sud-américains qui exportent en vrac sont confrontés à ce risque" explique le dirigeant et cité par Bloomberg. Il estime que son entreprise pourrait exporter moins que prévu en mars. Et ainsi devoir reporter un certain nombre des commandes d'avril.

Cette crise du conteneur est provoquée par une demande exponentielle de la part de la Chine. Elle dure depuis plusieurs mois ce qui a déclenché une confusion du trafic portuaire, une augmentation des frais de transport et un ralentissement des livraisons.

Le Brésil est le premier fournisseur de pâte à bois tandis que Suzano représente un tiers de l'approvisionnement mondial de la pâte à bois.