Ouvrir un restaurant au beau milieu de la crise du coronavirus, il fallait oser ! Spécialiste de la cuisine traditionnelle et créative thaï, Pitaya a réussi le pari d’effectuer deux ouvertures en 2020 : à Bruxelles (en version forcément " take away ") et à Liège. Anvers et Gand sont attendus en 2021 mais ce n’est qu’un début.

Fondée par un amoureux bordelais de la Thaïlande, après un vif succès en France, elle compte ouvrir pas moins de 70 restaurants dans le Benelux en 7 ans dont une trentaine dans notre pays. Pitaya lance une levée de fonds en crowdlending via la société belge BeeBonds.

Objectif : lever 2 millions d’euros via des investisseurs individuels comme vous et moi et des personnes morales. Le ticket d’entrée est fixé à 1.000 euros. Le projet répond aux conditions dit tax shelter, autrement dit les investisseurs particuliers sont exemptés du précompte mobilier de 30% jusqu’à hauteur de 15.000 euros d’investissement. Cet apport de démarrage permet de financer les ouvertures prévues en 2021. Le business plan prévoit une rentabilité suffisante pour l’autofinancement des ouvertures suivantes.

Et votre rendement ? Votre argent est prêté à Alpha Thaï Benelux SA, la filiale du groupe belge Alphaseed pour une durée de 4 ans avec un intérêt annuel brut de 8%. L’occasion de faire partie d’une belle aventure. Attention, il vous reste jusqu’au 24 janvier pour investir. Pour tous renseignements et infos pratiques : www.beebonds.com