Voici le prix des maisons en Wallonie et à Bruxelles en 2021 (CARTE)

Cette semaine, les notaires de Wallonie et de Bruxelles ont partagé chaque jour leurs statistiques sur le marché immobilier local. La Libre Eco vous propose un petit récapitulatif.

La rédaction (avec Belga)
Voici le prix des maisons en Wallonie et à Bruxelles en 2021 (CARTE)
©Flémal

En 2021, l'activité immobilière en Belgique a augmenté de 14,3 %. Une croissance qui reflète celle du prix médian des maisons, qui est de 8 % et qui s'établit ainsi à 270 000 euros. La hausse la plus importante depuis cinq ans.

Du côté des appartements, le prix médian a connu une croissance de 5,5 % au niveau national, avec un montant de 229 000 euros.

Plus spécifiquement, le prix médian en Wallonie, soit le prix se rapprochant le plus du prix du marché réel, est en hausse de 6,1 % et s'établit à 192 000 euros, contre 160 000 il y a 5 ans. "Dans le top 15 des communes wallonnes les plus chères, 14 se trouvent en Brabant wallon. La seule exception, en 6e place, est Attert dans le province du Luxembourg", précise le notaire Emmanuel Estienne.

Voici un petit zoom par province et sur Bruxelles.

Le prix médian des maisons de notre capitale est en progression de 5,2 % en 2021 par rapport à 2020, pour s'établir à 462 750 euros.

Cette année, c'est Ixelles qui prend la place de commune bruxelloise où les prix de l'immobilier sont les plus élevés. Pour une maison à Ixelles, il faut compter un prix médian de 690 000 euros, soit un peu plus qu'à Woluwe-Saint-Pierre (680 000 euros) et Uccle (666 000 euros).

Pour un appartement, il faut débourser quelque 350 000 euros à Ixelles, tout comme à Woluwe-Saint-Pierre mais un peu plus qu'à Uccle (330 000 euros). Dans la capitale, la hausse du prix des appartements est limitée à 2,2 %, en dessous de la moyenne nationale à 5,5 %.

Avec une offre qui ne fait pas le poids face à la demande, le Brabant wallon est la troisième "province" la plus chère après Bruxelles et la Brabant flamand. Comparé aux autres provinces, le Brabant wallon a connu la hausse de l'activité immobilière la plus faible. (+9,2 %).

Si toutes les provinces de Wallonie connaissent en 2021 des augmentations des prix médians pour les maisons, la plus forte est au Brabant wallon (+7,6 %). Le prix médian d'une maison en Brabant wallon est de 355 000 euros. Lasne, La Hulpe et Rixensart enregistrent, comme les années précédentes, les prix les plus élevés.

Si la hausse du prix médian des appartements concerne toutes les provinces, le Brabant wallon enregistre toutefois une baisse de 3,1 % des prix.

Enregistrant une augmentation de l'activité immobilière de 12,4 % en 2021, le Hainaut demeure la province avec les prix médians des maisons les plus bas (160 000 euros), même si ceux-ci ont augmenté de 6,7 %.

Avec 220 000 euros (+15,8 %) pour une maison, le prix médian le plus élevé dans cette province a été constaté dans l'arrondissement de Soignies, où la proximité du Brabant wallon est sensible. Le prix médian était de 172 000 euros (+4,2 %) à Tournai-Mouscron, 160 000 euros (+3,2 %) dans la région de Thuin, 154 5000 euros (+3,0 %) à La Louvière, 150 000 euros (+7,1 %) à Charleroi et 138 000 euros (+4,5 %) dans l'arrondissement de Mons.

Au niveau de appartements : dans le Hainaut, la croissance du prix médian a atteint 6,9 % (155 000 euros), avec la plus forte progression dans l'arrondissement de Thuin (+16,2 %, 160 000 euros). Contre une hausse de 10 % (165 000 euros) à Mons, de 4,5 % (190 000 euros) à Ath, d'1,2 % à La Louvière (126 5000 euros) et une relative stabilité dans les autres arrondissements.

C'est une première pour la province de Namur : après sept années consécutives d'une hausse des prix médians des maisons, ceux-ci ont dépassé la barre des 200 000 euros. En effet, avec une évolution de 7,5 %, le prix médian des maisons est désormais établi à 215 000 euros.

Plus spécifiquement, l'arrondissement de Dinant a vu ses prix augmenter de 6 % (185 000 euros). Dans l'arrondissement de Namur, le top 3 des communes où l'immobilier est le plus élevé est constitué de La Bruyère (312 500 euros), d'Eghezée (297 500 euros) et de Profondeville (285 000 euros).

Si le prix médian des appartements n'a augmenté que de 5,5 % (229 000 euros) en Belgique, c'est en province de Namur que la hausse est la moins importante (3,2 %).

Liège: forte hausse du prix des maisons de Verviers

L'activité immobilière se porte bien en province de Liège, enregistrant une hausse de 13,1 % des transactions l'an dernier par rapport à 2020. La province liégeoise représente désormais un peu moins de 10 % du volume immobilier total belge.

L'arrondissement de Waremme affiche les prix médians les plus élevés, tant pour les maisons que pour les appartements. Au niveau de la province de Liège dans son ensemble, le prix médian d'une maison atteint 195 000 euros, soit une hausse de 6 % en un an et de 21,9 % en cinq ans. La hausse la plus importante a été observée dans la région verviétoise (+12,4 %).

En ce qui concerne les appartements, le prix médian en province de Liège se situe à 175 000 euros, soit une hausse de 4,8 %.

Luxembourg : la plus forte hausse du prix des maisons en cinq ans

Sur cinq ans, c'est le Luxembourg qui enregistre l'augmentation des prix médians pour les maisons la plus élevée (+25,1 %).

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be