Déjà la fin de l'accalmie: l’immobilier repart contre toute attente, les Belges veulent esquiver l'inévitable remontée des taux

Plus de transactions en mai 2022 qu’en mai 2021. La remontée des taux, déjà réelle, mais qui va encore grimper, n’y est pas pour rien…

L.N.
Immo
©Jean-Luc Flémal
Le marché immobilier a été très actif en janvier : près de 9 % de compromis de plus ont été signés au début de 2022 qu'un an plus tôt. Ensuite, la situation s'est stabilisée : en février (-0,1 %), mars (-1,3 %) puis avril (-6,8 %), il y a eu moins de mouvements et moins de compromis. ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité